Publicité

Coup de barre à gauche du sp.a avant les élections

©BELGA

Les socialistes flamands, en recul dans les sondages, prônent la gratuité dans divers secteurs.

"Les réalistes n'ont jamais changé le monde, au contraire de ceux qui se retroussent les manches et qui montrent aux autres à quel point on se soucie du changement", a lancé le président du sp.a, John Crombez, qui donnait ce samedi à Anvers le coup d'envoi de la campagne électorale des socialistes flamands, pour qui les sondages ne sont pas très bons. 

A cette occasion, ils ont présenté les grandes lignes de leur programme en vue des élections fédérale, régionale et européenne de mai prochain.

Le sp.a plaide ainsi pour la gratuité des transports en commun pour les enfants et les adolescents. Il défend également la suppression de l'impôt sur les héritages de moins de 250.000 euros et des droits d'enregistrement pour le premier achat immobilier destiné à un usage personnel. Il demande en outre qu'une visite chez le médecin généraliste soit gratuite pour tous et que les travailleurs ayant une carrière complète de 42 ans touchent au moins une pension de 1.500 euros. Quant au salaire horaire minimum, il doit atteindre 14 euros, estime le parti. La proposition de visite gratuite est chiffrée à 100 millions d'euros.

Le financement de ces mesures peut être trouvé, assurent les socialistes flamands. "Que les partis de droite ne disent pas que tout ceci n'est pas payable ou tenable. La question, c'est qu'ils ne veulent pas", a ajouté John Crombez. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés