Koen Van den Heuvel succède à Joke Schauvliege

Koen Van den Heuvel, nouveau ministre flamand de l'Environnement ©BELGA

La ministre flamande de l'Environnement a été forcée de démissionner après la polémique causée par ses propos sur les marchés pour le climat. Le CD&V a choisi Koen Van den Heuvel comme successeur.

Le président du CD&V, Wouter Beke, avait réuni ce mercredi matin les membres de la fraction Brabant flamand. À l'ordre du jour: trouver un successeur à Joke SchauvliegeCe sera Koen Van den Heuvel.

Wouter Beke et la vice-ministre-président du parti Hilde Crevits ont formellement présenté leur nouveau ministre à la presse, soulignant l'appui "unanime" dont il a fait l'objet.

L'homme est bourgmestre de la commune anversoise de Puurs depuis 1997. Depuis cette année, il est également le premier bourgmestre de la nouvelle commune fusionnée Puurs-Saint Amand; une écharpe à laquelle il devra (temporairement) renoncer pour devenir ministre.

"C'est un honneur de devenir ministre, dommage que cela se fasse dans des conditions moins faciles actuellement", a commenté le principal intéressé. S'adressant à Joke Schauvliege, "je voudrais d'ailleurs la remercier pour son travail ces dernières années."

Koen Van den Heuvel a promis de se mettre au travail sans attendre. "Un nouveau ministre commence généralement en disant 'donnez-moi un peu de temps', mais cela ne m'est pas possible dans la situation actuelle. Dès le premier jour, je vais m'y mettre à fond". 

Il promet en tout cas de travailler en collaboration avec les différents acteurs, notamment sur le délicat sujet du climat qui a fini par faire trébucher Schauvliege. "Il n'y a pas un agriculteur qui ne pense pas à l'environnement et pas un amateur de nature qui ne pense pas que les emplois sont importants. Je suis persuadé que l'on doit et que l'on peut aborder ensemble le défi climatique."

"Il n'y a pas un agriculteur qui ne pense pas à l'environnement et pas un amateur de nature qui ne pense pas que les emplois sont importants. Je suis persuadé que l'on doit et que l'on peut aborder ensemble le défi climatique."
Koen Van den Heuvel
ministre flamand de l'Environnement


Dans cette optique, ce dernier a promis de travailler en étroite collaboration avec les ministres en charge du Logement, de l'Energie et de la Mobilité: "C'est une politique générale qui doit être menée ensemble."   "Ce n'était pas mon rêve ultime de devenir ministre trois mois avant les élections, mais j'ai bien envie de m'y mettre."

Autre mouvement dans ce jeu de chaises musicales: Peter Van Rompuy (38 ans) remplacera Koen Van den Heuvel au parlement flamand.

Joke Schauvliege a annoncé mardi soir sa démission suite aux propos énoncés ce week-end dans une réunion du syndicat agricole flamand. Elle affirmait que les marches des jeunes pour le climat étaient en fait un complot. Ses excuses présentées mardi matin n'ont pas permis d'éteindre l'incendie.

Le député Robrecht Bothuyne, membre de la commission "Environnement", avait été cité comme éventuel successeur. Interrogé sur les ondes de De Ochtend, il n'avait pas souhaité s'exprimer sur son éventuelle candidature au poste ministériel. "Le président se réunit plus tard avec la fraction et décidera. Nous comptons beaucoup de personnes compétentes."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés