Publicité

La commune de Zwijndrecht met 3M en demeure et demande le soutien de la Flandre

L'entreprise 3M est accusée d'exposer les riverains à des risques sanitaires ©Wouter Van Vooren

La commune de Zwijndrecht exhorte 3M de prendre ses responsabilités vis-à-vis de la pollution au SFPO dont elle l'accuse d'être responsable.

Le conseil municipal de Zwijndrecht a annoncé, ce jeudi, mettre l'entreprise américaine 3M en demeure, dans l'affaire de la pollution aux sulfonate de perfluorooctane (SPFO), une substance chimique classée comme perturbateur endocrinien.

"Nous avons les preuves pour tenir l'entreprise responsable des dégâts."
Steven Vervaet
Échevin de l'Environnement à Zwijndrecht

Zwijndrecht exhorte l'entreprise à "prendre ses responsabilités" envers les victimes de la pollution aux SPFO, "y compris la municipalité elle-même".

En outre, la municipalité porte plainte avec constitution de partie civile dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours sur la pollution. Tout habitant qui souffre de ce problème peut également se joindre aux deux procédures, est-il précisé.

Le gouvernement flamand sollicité

"Trop, c'est trop", a déclaré l'échevin de l'Environnement Steven Vervaet (Groen). "Depuis avant-hier, nous avons les preuves pour tenir l'entreprise responsable des dégâts. Nous demandons instamment à 3M de prendre ses responsabilités"

Zwijndrecht demande également au gouvernement flamand, d'une part, de donner à tous les habitants de la commune la possibilité de se soumettre à un test sanguin et, d'autre part, de fournir une compensation financière pour les coûts que la commune doit supporter dans cette crise des SPFO.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés