La Flandre veut aussi des voitures de société zéro émission

La ministre flamande du Climat Zuhal Demir s'inscrit en phase avec la mise en place d'un système ne soutenant plus que les véhicules de société dits "zéro émission" à l'horizon 2023-2024, comme proposé dans les notes de l'informateur Paul Magnette. ©Photo News

La ministre flamande du Climat Zuhal Demir appelle le Fédéral à agir pour permettre à la Flandre d'atteindre ses objectifs en matière d'émission de CO².

La ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir (N-VA) presse sa collègue du Fédéral Marie Christine Marghem (MR) d'adapter rapidement la fiscalité pour parvenir à des voitures de société "zéro émission"; de quoi permettre aussi à la Flandre d'atteindre ses objectifs climatiques en 2030.

La Flandre rejoint ainsi le message énoncé la semaine dernière par l'informateur royal Paul Magnette (PS). Dans le volet climat de ses notes de travail, il prévoit en effet une évolution vers un système ne soutenant plus que les véhicules de société dits "zéro émission" à l'horizon 2023-2024.

Une mobilité douce encouragée

Dans le climat fédéral et le plan énergétique peu ou rien n'est décidé pour permettre à la Flandre d'atteindre ses objectifs d'émission de CO².
Zuhal Demir
ministre flamande de l'Environnement

"L'offre de véhicules électriques doit en outre être suffisante, de telle sorte que les voitures de société puissent également être utilisées comme voitures familiales", souligne Zuhal Demir qui plaide par ailleurs pour que le Fédéral prenne des mesures concrètes permettant à la Flandre d'atteindre ses objectifs environnementaux.

Selon la ministre régionale, les déductions accordées aux entreprises investissant dans les économies d'énergie doivent ainsi être augmentées et la mobilité douce doit être encouragée fiscalement.

Aider la Flandre dans ses objectifs

"Je suis inquiète, poursuit Zuhal Demir. Dans le climat fédéral et le plan énergétique peu ou rien n'est décidé pour permettre à la Flandre d'atteindre ses objectifs d'émission de CO²."  

Zuhal Demir demande par ailleurs à Marie Christine Marghem d’étendre le taux de TVA réduit de 6% pour la reconstruction d’une maison démolie. La mesure est actuellement appliquée dans 13 centres-villes, mais pas dans toute la Flandre. Objectif: aider un parc immobilier vieillissant à évoluer vers un parc immobilier énergétiquement neutre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect