La grogne populaire contre le prix des carburants s'invite en Belgique

©Photo News

Le mouvement français des "gilets jaunes" qui proteste contre la hausse des prix des carburants fait tâche d'huile en Belgique. Plusieurs dépôts de carburants sont déjà bloqués et d'autres actions devraient suivre.

Le mouvement français des "gilets jaunes" - qui appelle à bloquer les routes de France ce samedi pour manifester contre la hausse des prix des carburants - fera-il tache d'huile en Belgique?

Un appel à la mobilisation a en effet été lancé dans nos frontières sur les réseaux sociaux: "Amenez vos palettes, vos blocs, pour barrer les routes." L'appel semble avoir été entendu.

©Photo News

Ce vendredi matin, ils sont une centaine à bloquer l'entrée du centre Total de Feluy dans le Hainaut. Certains transporteurs annoncent d'ores et déjà avoir reçu l'ordre de ne plus se rendre à Feluy pour le moment.

Même situation au dépôt Total de Wandre en région liégeoise où des palettes en bois ont été installées afin de bloquer l'accès aux camions-citernes. À deux kilomètres de là, le site du groupe "Gilops", une société de stockage et de fourniture de mazout, est aussi bloqué.

Dans le Namurois, une quinzaine de personnes sont postées devant le dépôt Proxyfuel depuis jeudi soir. 

D'autres blocages pourraient suivre. On parle:

→ Dans le Hainaut:

  • Tertre
  • Gerpinnes
  • Walcourt 
  • Charleroi 

→ En région bruxelloise:

les dépôts de Lukoil et Octa sont visés

→ Dans le Luxembourg:

  • Arlon
  • Vance
  • Sterpenich  

À l'instar de la France, des actions pourraient également être observées ce samedi. Ce sera notamment le cas à Tournai où une manifestation est organisée au départ du Tournai Expo dès 8 heures avec l'objectif de bloquer 5 "sites stratégiques", jusqu'ici tenus secret. 

©Photo News

La situation française n'est pas transposable

Pourtant, si le citoyen belge a l'impression d'être pressé comme un citron, une étude du VAB montre qu'en matière de prix du carburant, la situation française est pire.

L'organisation flamande de mobilité affirme ainsi que sur un an le prix du diesel a augmenté de plus de 23% en France contre 15% en Belgique. Pour l'essence, les évolutions sont respectivement de +16% et -1%.

Les accises ont aussi emprunté une pente davantage ascendante chez nos voisins:
→ + 0,07 euro pour le diesel (+0,06 euro en Belgique)
→ + 0,04 euro pour l'essence (-0,01 euro en Belgique)

Le président Macron s'est en effet engagé dans une transition écologique avec en ligne de mire une volonté de taxer davantage la pollution que le travail et de lutter contre les gaz à effet de serre. Il veut ainsi accroître drastiquement les taxes sur le diesel et l'essence à l'horizon 2022.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Partner content