Publicité
Publicité

Le zoo d'Olmen fermé pour sauver les animaux

Maltraitance, enclos surpeuplés, hygiène déplorable, le ministre flamand en charge de la santé animale, Ben Weyts, a fait fermer le zoo d'Olmen en province d'Anvers. Des milliers d'animaux cherchent maintenant un refuge.

Le ministre Ben Weyts (N-VA), responsable du bien-être animal, n'y va pas par quatre chemins. Il a fait fermer le zoo d’Olmen (près de Mol, en province d'Anvers) pour non-respect des conditions de vie des animaux. Les dirigeants du zoo avaient plusieurs fois été rappelés à l’ordre. Des amendes ont été imposées mais sans effet.

Ben Weyts ©BELGA

Le ministre pointe du doigt des espaces trop restreints dans lesquels les animaux vivaient. Nombre d'entre eux ne pouvaient ainsi pas se mettre à l'abri en cas de pluie. Les signes partageaient une cage avec des lions. A l'été dernier, un visiteur avait même filmé une scène dans laquelle un singe avait failli se faire croquer par un lion. Enfin, l'hygiène des enclos était plus que déplorable.

Publicité

Dans les mangeoires, des cadavres de poussins ont été retrouvés. Un léopardeau a, lui, été enlevé à sa mère et placé dans un enclos étroit et circulaire.

"Il y a une place pour les zoos en Flandre: ils peuvent jouer un rôle positif dans la protection et l'éducation des animaux, mais le bien-être des bêtes doit être garanti", prévient le ministre.

Ben Weyts a donc retiré la licence au zoo d'Olmen, qui était à ce jour le troisième plus grand zoo de Flandre après Anvers et Planckendael. Le bourgmestre de Baelen, où réside le zoo, ne comprend pas la décision. Il dit n'avoir eu aucun signal auparavant ni vent d'une quelconque maltraitance. Les riverains sont aussi montés au créneau.
La famille Verheyen, qui gère le zoo, a 60 jours pour faire appel devant le Conseil d'État.

En attendant, des milliers d'animaux doivent trouver un refuge.

Le zoo d'Olmen existe depuis 1980. Louis Roofthoft, le fondateur, avait acheté le terrain pour y installer sa collection d'animaux.  La première attraction était un cirque, situé à côté du domaine. Petit à petit, il a laissé place au zoo que l'on connait aujourd'hui. En 1995, le zoo est racheté par la famille Verheyen.

Publicité

Il attire chaque année 200.000 visiteurs dont de nombreuses écoles

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.