Publicité
Publicité

Marine Le Pen au parlement flamand: ça fait débat

Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang, et Marine Le Pen ©BELGA

La présidente du Front National français est invitée au parlement flamand par le Vlaams Belang. Le CD&V craint que l'image du parlement flamand ne soit abîmée par la venue de la politicienne française qui doit y tenir un discours.

Marine Le Pen était de passage à Bruxelles ce mardi. Au menu de la visite de la présidente du Front national (FN) français, un colloque sur la souveraineté organisé par le Vlaams Belang dans la salle des guichets du parlement flamand, à Bruxelles. Une idée qui n'est pas du goût de tous.

Premier à sortir du bois, le CD&V par l’intermédiaire de son député flamand Joris Poschet qui "trouve dommage qu'un symbole de la xénophobie et du discours anti-européen soit invité au parlement flamand. Je redoute que cela ne soit pas bon pour l'image du parlement à l'échelle internationale, et à l'égard des francophones"

"A un moment où la réputation de la Flandre à l'étranger n'est déjà pas optimale, on entendra sur la chaîne de télévision française TF1 que Le Pen a tenu un discours dans le parlement flamand. Ce n'est pas pour l'image de notre parlement"
Joris Poschet
Député flamand - CD&V

Au-delà d'un tweet faisant part de son mécontentement face à l'organisation de cet événement au parlement flamand, Joris Poschet a précisé qu'il n'entendait nullement porter atteinte à la liberté d'expression, mais qu'il déplorait la venue de Marine Le Pen dans l'enceinte parlementaire.

Selon nos confrères de la Libre Belgique, Jan Peumans (N-VA), le président de l'assemblée flamande, et son équipe se sont assurés d'avoir le consentement de toutes les formations politiques à travers le bureau élargi du parlement.

Qu'est-ce qu'il s'est dit?

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans la Salle des guichets du parlement flamand pour un colloque consacré à la souveraineté et qui a pris les allures d'un meeting politique dont la vedette était la présidente du Front National, Marine Le Pen.

L'extrême-droite flamande a profité de l'occasion pour réclamer le rétablissement des frontières d'avant Schengen, alors que l'Europe connaît un afflux de migrants fuyant les zones de guerre.

Des manifestants ont protesté devant le parlement

©BELGA

Une manifestation s'est déroulée à cette occasion à quelques rues de là, à l'initiative des Etudiants de Gauche Actifs/Actief Linkse Studenten, de Blokbuster et d'organisations syndicales. Environ 200 personnes se sont rassemblées pour protester contre la venue de la patronne du FN.

Ce mardi matin, avant de prendre le train pour Bruxelles, Marine Le Pen était invitée sur la matinale de France Inter où l'humoriste belge Alex Vizorek a pu lui donner un avant-goût de l'humour noir, jaune, rouge.

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés