Stow remporte le titre flamand d’entreprise de l’année

Jost De Vuyst, le CEO de Stow a reçu ce mardi le titre d'entreprise de l'année. ©Dries Luyten

De Tijd et EY remettaient mardi soir les titres "d’entreprise et de scale-up de l’année". Les gagnants sont Stow et Robovision.

Au lendemain de la consécration d’I-Care comme entreprise de l’année, c’était au tour de nos confrères du Tijd et du consultant EY de remettre le fameux titre à l’entreprise flamande de l’année. C’est finalement la société Stow qui a remporté la consécration face à Abriso-Jiffy, Konings et Van Marcke. L’entreprise, installée en Flandre occidentale, est spécialisée dans le stockage pour les industries. La société qui compte des sites dans la plupart des pays d’Europe enregistre un chiffre d’affaires annuel de 614 millions d’euros et compte 1.750 travailleurs.

"L’acteur régional qu’était Stow s’est développé pour devenir leader du marché européen entre 2014 et 2019."
Michèle Sioen
Présidente du jury

Des chiffres qui font de l’entreprise flamande l’une des leaders du marché sur le Vieux Continent. "L’acteur régional qu’était Stow s’est développé pour devenir leader du marché européen entre 2014 et 2019. L’accent mis en permanence sur l’efficacité pour tous les processus et tous les produits assure l’excellence opérationnelle au sein de l’entreprise", explique Michèle Sioen, présidente du jury. L’entreprise succède à Kinepolis, lauréat l’année dernière du prestigieux titre qui fêtait cette année sa 25e édition. 

Spécialiste du deep learning récompensé

Le titre de scale-up flamande de l’année est revenu à l’entreprise Robovision. Cette dernière a été créée à Zwijnarde et double chaque année depuis trois ans. Elle a développé un système de "deep learning" ayant pour objectif d’améliorer l’efficacité dans une série de secteurs. Après seulement quelques années, l’entreprise emploie une soixantaine de personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de quatre millions d’euros.

"La technologie de Robovision démocratise l’intelligence artificielle dans le marché et trouve de nombreuses applications: du secteur agricole à l’industrie manufacturière, en passant par les villes intelligentes. Le potentiel de croissance et l’impact de l’entreprise sont importants, et ce, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger", explique Hans Crijns, professeur à la Vlerick Business School et président du jury. L’année dernière, le prix fut remis à Guardsquare. Côté francophone, c’est la société bruxelloise Proxyclick qui a reçu lundi le titre de "scale-up de l’année".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés