Publicité
Publicité

Traite humaine à Anvers: l'entrepreneur se dit "surpris" par les accusations d'exploitation

Le rôle de l'entreprise de construction italienne Irem dans l'affaire d'accusations de traite humaine sur le chantier de Borealis, à Anvers, pose question. L'entrepreneur se dit "surpris".