Une digue pour protéger le Zwin menacé d'une marée noire

Cette digue de sable a été construite en un temps record pour éviter la pollution de la réserve naturelle du Zwin. ©BELGA

A la suite de la collision navale au large de Zeebrugge, une digue de sable a été construite devant la réserve naturelle du Zwin.

L'érection d'une digue de sable devant protéger la réserve naturelle du Zwin d'une possible pollution aux hydrocarbures est terminée. Cette digue a été installée par mesure de précaution car le risque persiste que du mazout s'échappe encore du cargo Flinterstar, le bateau endommagé mardi matin par une collision au large de Zeebrugge.

©BELGA

Les travaux ont débuté mardi soir vers 22h00, à l'aide d'une dizaine de machines, et se sont terminés vers 06h00 ce mercredi matin. Ils ont été menés en bonne collaboration avec les autorités néerlandaises. Par ailleurs, un appareil de l'Unité de gestion du modèle mathématique de la mer du Nord et de l'estuaire de l'Escaut, un département qui fait partie de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, scrute toute nouvelle fuite éventuelle d'hydrocarbure du Flinterstar.

Il s'agit d'une mesure préventive. Les services côtiers préfèrent ne prendre aucun risque face à toute possibilité de nouvelle fuite.

©rv

Quels sont les risques?

• La direction du vent pourrait changer et mettre le Zwin en danger. "Nous avons défini trois scénarios possibles, et celui-là est le pire, mais nous voulons y être préparés", indique Carl Decaluwé.

• Entre-temps, il a été annoncé que le cargo accidenté transporte davantage de combustible et carburant qu'annoncé précédemment: 125 tonnes de diesel et 427 tonnes de fioul, dont 270 tonnes seraient encore intactes. Avec la marée basse, la fuite a cessé, mais la marée montante pourrait changer cela.

• Il reste également encore un risque que le bateau se renverse. "On travaille à la stabilisation, mais s'il chavire nous allons avoir des problèmes", indique le gouverneur. Une sorte de digue a déjà été créée autour du Flinterstar, mais du mazout parviendrait à se faufiler par dessous.

Du mazout offshore

©BELGA

Les deux grandes taches de mazout qui flottent en mer du Nord se trouvaient en milieu d'après-midi à hauteur du parc éolien C-power, à plus de 20 kilomètres de la côte. Le produit est en train d'être aspiré.

Le gouverneur a encore précisé qu'un débris s'était détaché du cargo. Deux bateaux sont chargés de le récupérer, car ce débris flottant représente également un danger.

©BELGA

Fluxys a précisé mardi après-midi que le méthanier, avec lequel le Flinterstar était entré en collision "a pu accoster sans problème au Terminal GNL de Zeebrugge vers 9 heures". Il n'a subi que de légers dommages à la proue, est-il précisé. "Peu avant 15 heures, Fluxys a pu entamer les procédures habituelles en vue de décharger la cargaison de gaz naturel liquéfié dans les réservoirs de stockage du Terminal", précise la compagnie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés