1,5 million d'euros pour renforcer les échafaudages du palais de justice de Bruxelles

La phase A de rénovation du bâtiment d'une superficie de 26.000 mètres carrés a démarré. ©EPA

Une enveloppe de 1,5 million d'euros va être consacrée au renforcement des échafaudages qui recouvrent la façade avant du Palais de justice.

Un mur de barrières métalliques et une camionnette appartenant à la société Monument garée sur le parking situé au pied du palais de Justice de Bruxelles. Il fallait avoir l'œil ce lundi matin pour déceler la mise en place du chantier de rénovation du Palais de justice. Mais Mathieu Michel, le secrétaire d'État en charge de la Régie des bâtiments, nous l'a confirmé: la phase A de rénovation de ce bâtiment d'une superficie de 26.000 mètres carrés a bien démarré.

"Nous entamons la première phase des travaux après quarante ans d'endormissement."
Mathieu Michel
Secrétaire d'État en charge de la Régie des bâtiments

Dans un premier temps, il s'agira de contrôler l'état des échafaudages qui recouvrent la façade avant du Palais de justice. Mathieu Michel, qui avait annoncé son intention de voir cette façade dégagée de son coffrage métallique d'ici à la fin de l'année 2023, a quelque peu dû revoir son agenda.

17.000 m² d'échafaudages

Les chiffres avancés par Mathieu Michel donnent le tournis. Au cours des deux mois qui viennent, les ouvriers vont passer au crible les 17.000 m² d'échafaudages qui couvrent la façade avant du Palais de justice. "Nous entamons la première phase des travaux après quarante ans d'endormissement", nous a expliqué Mathieu Michel qui précise que la première phase de ce chantier consistera à étudier l'état des échafaudages déjà en place afin de voir s'ils permettent d'accueillir des ouvriers dans de bonnes conditions de sécurité.

2.000
mètres carrés
La superficie des châssis à remplacer sur la façade du palais de justice de Bruxelles.

Il sera également question de renforcer ces échafaudages là où ce sera nécessaire. Pour cette opération de contrôle et de renforcement, une enveloppe de 1,5 million d'euros a été prévue.

Objectif février 2024

Une fois que ce travail de contrôle et de renforcement des échafaudages aura été effectué, une étude sera réalisée afin d'obtenir le permis et de rédiger le cahier des charges qui servira à désigner l'entrepreneur chargé de la rénovation de la façade. C'est dans cette deuxième phase qu'il sera question de remplacer plus de 2.000 m² de châssis que l'on retrouve également en façade (sur un total de 4.600 m² de châssis).

On l'a dit, pour arriver à son objectif de voir la façade du Palais de justice dégagée de son cerclage de fer, Mathieu Michel a dû revoir son agenda. On parle désormais du mois de février 2024. "C'est dommage de se retrouver quarante ans plus tard et de devoir renforcer les échafaudages", a conclu Mathieu Michel qui se réjouit néanmoins du lancement de cette première phase de rénovation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés