15 infections au variant sud-africain à Ostende

©Photo News

Les autorités de la station balnéaire invitent à faire preuve d'une prudence renforcée.

Au moins quinze personnes ont été contaminées au variant sud-african dans différentes institutions de soins d'Ostende, a indiqué samedi la ville. Tous les établissements concernés ont été placés en quarantaine. Un testing préventif va avoir lieu dans deux immeubles à appartements de la cité balnéaire à l'aide d'une équipe de test mobile, qui se rendra chez les habitants.

La ville d'Ostende appelle à faire preuve d'une prudence et d'une vigilance renforcées au cours des prochaines semaines.

"Il ne suffira pas de mettre en quarantaine les personnes qui reviennent d'Afrique du Sud."
Herman Goossens
Microbiologiste à l'université d'Anvers

Herman Goossens, professeur de microbiologie à l'université d'Anvers (UAntwerpen), n'a pas caché son inquiétude par rapport à l'apparition de ce nouveau variant du Covid-19 sur notre territoire. "Sauf pour les personnes très malades, on teste très peu en Afrique du Sud. De plus, on ne peut affirmer que c'est uniquement d'Afrique du Sud que ce variant provient. En France, on a découvert des clusters du variant sud-africain en France qui est liés au Mozambique. Il ne suffira donc pas de mettre en quarantaine les personnes qui reviennent d'Afrique du Sud."

Le deuxième élément qui inquiète Herman Goossens, c'est que le variant sud-africain, contrairement au variant britannique, ne peut être détecté avec le test PCR classique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés