50.000 personnes attendent le remboursement d'un paiement indu sur amendesroutieres.be

©BELGAIMAGE

Des erreurs d'encodage ou d'envoi font que 50.000 personnes attendent d'être remboursées.

Depuis juillet 2017, il est possible de payer ses amendes routières via le site www.amendesroutieres.be. Las, quelque 50.000 citoyens se retrouvent désormais dans l'attente d'un remboursement, a-t-on appris ce vendredi le programme dédié aux consommateurs de Radio 2. Le médiateur fédéral Guido Herman demande que le SPF s'engage à effectuer les remboursements dans les délais impartis et que le centre d'assistance soit plus efficace.

Qu se passe-t-il?

Les problèmes sont multiples:

  • Régulièrement, des citoyens se trompent dans le montant qu'ils doivent payer, ajoutant par exemple un zéro de plus. D'autres payent deux fois la même amende parce qu'ils ont reçu le formulaire en double. L'administration promet de rembourser rapidement mais, dans les faits, les individus doivent prendre eux-mêmes l'initiative de se renseigner et sont trop longtemps laissés dans l'expectative, pointe Guido Herman.

En décembre 2018, le SPF Justice a remboursé tous les montants au-delà de 500 euros. Mais 50.000 citoyens qui doivent récupérer une somme moindre attendent toujours.

  • Le site www.amendesroutieres.be annonce qu'il permet de contester en ligne une amende. Mais, en réalité, le formulaire doit être imprimé et envoyé par la poste, regrette aussi le médiateur fédéral.
  • En outre, le "helpdesk" est un numéro fixe (payant) et le temps d'attente atteint parfois 10 minutes. Aucune adresse courriel n'est renseignée.

Un nouveau site en vue

 

Le SPF Justice a assuré sur Radio 2 qu'il prenait au sérieux les critiques du médiateur fédéral. "Ces derniers mois, nous avons engagé une trentaine de personnes de sorte que l'équipe se compose à présent de 70 personnes", a indiqué le porte-parole, Edward Landtsheere. En conséquence, le temps d'attente a été réduit à 30 secondes. De plus, un nouveau site internet sera lancé dans le courant de l'année. Il sera alors beaucoup plus facile de contester une amende, promet-il.

Les 50.000 remboursements en attente sont une priorité et interviendront ces prochaines semaines, a également assuré le porte-parole.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect