portrait

Amaury Caprasse, l'autre disciple de Paul Magnette

Amaury Caprasse est directeur de l'Institut Émile Vandervelde, le centre d'études du Parti socialiste.

Même génération, même profil, parcours similaire. Il est un socialiste qui monte dans le sillage de Thomas Dermine. Après avoir succédé au jeune secrétaire d'État à la Relance à la direction de l'Institut Émile Vandervelde, le centre d'étude du PS, Amaury Caprasse vient d'entrer au Conseil d'administration de la RTBF. Rien d'étonnant: les deux fonctions vont de pair, selon la tradition du parti. Le Bruxellois, autre protégé du président Magnette, ne fut que quelques semaines durant le chef de cabinet de... Thomas Dermine. Le destin des deux hommes est lié depuis leur rencontre en 2008 sur les bancs universitaires.

Jetons un peu de lumière sur cette personnalité de l'ombre née en 1985. C'est par les sciences qu'Amaury Caprasse est entré dans la vie d'étudiant. "Une grande passion", dit-il, qui l'a conduit vers des études d'ingénieur civil sur le conseil tout en sagesse de ses parents. Maman est déléguée médicale et papa cinéaste. Il optera pour l'électromécanique et se spécialisera dans les domaines de la production et du transport de l'énergie."Domaines dans lesquels je n'ai finalement jamais travaillé", sourit cet ancien étudiant de l'ULB. Il rencontre Dermine lors un cours sur le "management humain" organisé à Solvay. Diplôme en poche, c'est avec un esprit "structuré et orienté sur la résolution des problèmes" qu'il court vers les bras tendus de McKinsey. Il n'y travaillera pas directement avec Thomas Dermine mais la ligne de CV fait encore un point commun entre les deux amis.

Passsionné d'art

À la question passion hors boulot, Amaury Caprasse répond directement: art et musique. L'héritage d'une de ses profs de secondaire qui lui a donné tôt le goût des musées. Pianiste, il regrette ne plus pouvoir chanter en chorale autant qu'il le voudrait.

Le déclic Di Rupo

La suite? La crise polique de 2010-2011. 541 jours sans gouvernement et au final, un Elio Di Rupo auréolé qui entre au 16 rue de la Loi. L'épisode pousse le jeune homme à envoyer son CV au Parti socialiste, confesse-t-il. Nous sommes en 2012. L'entretien d'embauche se déroulera au cabinet de Paul Magnette qui vient d'être nommé ministre des Entreprises publiques. Un mandat chahuté marqué par les fusions dans l'organigramme des chemins de fer et un débat intense sur le salaire des top managers dans le secteur public. Un secteur public qu'Amaury Caprasse ne quittera plus. Essentiellement en terres wallonnes.

Attaché à ses origines ardennaises

Bruxellois pur jus? Pas tout à fait, Amaury Caprasse avance des origines paternelles en province du Luxembourg où il garde, du côté de Gouvy, de solides attaches familiales auxquelles il tient beaucoup.

Il suivra en effet son patron carolo lorsque celui-ci prendra la tête du gouvernement wallon en 2014. Sa matière: l'économie. Il retrouvera alors Thomas Dermine au sein de la cellule Catch chargée d'accélérer la croissance de l'emploi à Charleroi suite à l'annonce de la fermeture du site Caterpillar à Gosselies. Il restera attaché au sort du gouvernement wallon jusqu'en 2020, en s'impliquant notamment dans la gestion de l'aéroport de Charleroi.

"Ce n'est pas un PS de type "lutte des classes"", observe en souriant un libéral qui l'a côtoyé et qui décrit un homme "brillant" dont le profil "passe très bien dans les milieux économiques". "C'est un passionné, une fois qu'il entre dans un dossier, plus rien ne l'arrête", loue un socialiste. Le PS compte sur lui lorsqu'il s'agit de "mettre concrètement en oeuvre les valeurs du parti". Ainsi, le nouveau patron de l'IEV construirait une complémentarité parfaite avec la sensibilité "pétrie d'idéaux" de Paul Magnette.

Le Profil

  • Le 27 août 1985: Naissance à Anderlecht
  • 2009-2012: Consultant chez McKinsey après ses études d'ingénieur civil électromécanicien.
  • 2012-2014: Conseiller au cabinet de Paul Magnette, alors ministre des Entreprises publiques.
  • 2014-2020: Conseiller auprès du gouvernement wallon.
  • 2020: Directeur de l'Institut Emile Vandervelde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés