Publicité

Augmenter le prix des assurances après les inondations? "Intolérable", selon Elio Di Rupo

À la suite des inondations de cet été, 71.746 dossiers d'indemnisation ont été introduits auprès des assureurs belges. ©Photo News

Les inondations de cet été ont coûté plus de 2 milliards d’euros aux assureurs belges, ce qui pourrait entraîner une hausse des primes, selon Assuralia. Le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, réagit.

Devrons-nous bientôt payer plus cher nos primes d'assurance? C'est ce que semble indiquer Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances, qui met en cause le coût des inondations de la mi-juillet.

À la suite de ces graves intempéries, 71.746 dossiers d'indemnisation avaient été introduits auprès des assureurs en Belgique. La Wallonie, région la plus touchée, dénombre à elle seule 62.440 dossiers, suivie de la Flandre avec 7.902 et 1.404 en Région bruxelloise. Le coût total des dommages assurés? Plus de 2,16 milliards d'euros, selon Assuralia. Une somme qui risque d'avoir des conséquences pour les assurés.

"On n'a pas encore l'idée de l'impact réel que cela aura. Ce qu'on peut dire, c'est qu'il y aura une tendance à l'augmentation" des primes, ont indiqué les responsables de la fédération mercredi sur RTL-TVi.

"Intolérable"

De quoi faire réagir le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, ce jeudi matin. "Il serait intolérable que les assureurs se dérobent à leurs obligations ou prétextent la catastrophe pour augmenter le prix des polices d'assurances", a-t-il déclaré sur Twitter.

Pour lui, ces propos sont "indignes au moment où près de cent mille personnes sont sinistrées et qu'une très grande partie d'entre elles attendent toujours d'être indemnisées pour leurs dégâts", a ajouté le ministre-président, en rappelant que c'est la Région wallonne "qui finance la plus grosse partie de l'indemnisation des personnes assurées". 

À la suite d'un accord conclu cet été avec le secteur, la Wallonie "finance en effet 60% des montants - à hauteur d'un milliard d'euros - de l'indemnisation des personnes sinistrées assurées, alors que les assureurs n'en prennent en charge que 40%", soit 635 millions d'euros, selon le ministre-président.

D'autres indemnisations à ajouter

Du côté d'Assuralia, on précise toutefois que cet accord ne concerne que les risques simples (habitations, commerces...), auxquels il faut ajouter les indemnisations liées aux véhicules et autres sinistres (institutions, grandes entreprises...).

Pour la Région wallonne, les assureurs doivent néanmoins revoir leur position et maintenir le coût indexé des primes d'assurance. "À quoi serviraient les assureurs s'ils ne répondent pas présents en cas de drames sous prétexte que le drame serait trop coûteux ?", a souligné Elio Di Rupo.

Inondations à Trooz, le zoning de Prayon vu du ciel [Drone]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés