Publicité

BOB poursuivra son chemin en Wallonie et à Bruxelles

©Photo News

Les Régions bruxelloise et wallonne ont confirmé leur volonté de poursuivre les campagnes de sensibilisation BOB de l'IBSR, après que la Flandre a lancé un appel pour de nouvelles campagnes.

La Secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la Sécurité routière Bianca Debaets a confirmé samedi dans un communiqué "sa volonté de poursuivre les campagnes BOB, en collaboration avec l'IBSR".

La Région bruxelloise choisit de s'inscrire dans la continuité pour le maintien de la campagne BOB, en collaboration avec l'IBSR, l'un des détenteurs de la marque, peut-on lire dans le communiqué.

Bianca Debaets a également invité ses deux homologues régionaux, les ministres Ben Weyts et Maxime Prévot, afin d'aborder toute une série de sujets à la suite de la 6e Réforme de l'Etat, dont celui des campagnes de sécurité routière, poursuit le communiqué. La Secrétaire d'Etat souhaite ainsi arriver "à une cohérence nécessaire entre les trois Régions" au travers de cette concertation.

"Les campagnes BOB existent depuis 20 ans et le concept a prouvé son efficacité en Belgique ainsi que dans d'autres pays, comme en Allemagne ou aux Pays-Bas. Je pense qu'il est important de créer de la cohérence et qu'il est plus efficace d'aller dans la même direction par rapport à ces campagnes BOB. Elles constituent un outil précieux qui agit directement sur l'une des causes les plus importantes des accidents graves", a fait savoir Mme Debaets.

Les campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière sont devenues une compétence des Régions depuis la 6e Réforme de l'Etat. A la fin de l'année dernière, la Flandre a de son côté lancé un appel d'offres pour engager de nouvelles campagnes médiatiques sur la sécurité routière en 2015. L'IBSR n'a toujours pas obtenu le feu vert de la Région flamande pour y mener une nouvelle campagne, rapportent samedi les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Du côté de la Wallonie, il y a une "volonté de continuer avec l'IBSR", rappelle celui-ci sur base des derniers contacts officiels avec le ministre Maxime Prévot. L'IBSR plaide pour une homogénéité pour les trois Régions en la matière, "car, même s'il faut ajouter des spécificités régionales, il est plus facile de lancer une campagne dont la base est commune", souligne Benoît Godart, porte-parole.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés