portrait

Brieuc Van Damme, nouveau visage de la philanthropie à la belge

À 37 ans, ce Brugeois d'origine et féru de la chose publique succède à Luc Tayart de Borms à la tête de la Fondation Roi Baudouin.

Président de la Fondation Roi Baudouin depuis 2016, Thomas Leysen avait vu son mandat prolongé de deux ans pour lui permettre de trouver un nouveau numéro un à l'organisation philanthropique au plus d'un milliard d'euros d'actifs sous gestion.

C'est désormais chose faite, apprend-on. Brieuc Van Damme, 37 ans, remplacera au premier semestre de l'année prochaine l'actuel administrateur délégué, Luc Tayart de Borms, en place depuis 25 ans. "Une opportunité unique que je ne pouvais laisser passer", confie l'intéressé, ayant pour objectif "de pérenniser les succès enregistrés jusqu'à aujourd'hui", résume Thomas Leysen.

Directeur général du Service des soins de santé de l'Inami depuis décembre, et ce, pour un mandat de six ans normalement, Brieuc Van Damme est un habitué de la navigation en eaux mouvementées. Au sens propre comme figuré. En effet, s'il s'adonne volontiers au "packraft", du nom de cette embarcation gonflable légère permettant d'explorer le monde au fil de l'eau, l'homme a aussi été de nombreux combats ces dernières années.

Rétroactes

Économiste de formation passé par les bancs de l'UNamur, du Collège d'Europe et de la KU Leuven, ce Brugeois d'origine a fait ses premiers pas chez Accenture puis du côté de l'influent think tank Itinera. À 27 ans à peine, il est l'auteur d'un livre sur le vieillissement et professeur invité aux universités de Gand et d'Anvers. Résultat, il est repéré, dès 2011, par Vincent Van Quickenborne, qui lui ouvre les portes de son cabinet, malgré son absence de carte de parti.

De là, celui qui est aussi connu pour avoir cofondé le Groupe du Vendredi travailla pour Alexander De Croo lorsqu'il reprit les Pensions des mains du nouveau bourgmestre de Courtrai, puis pour Maggie De Block lorsqu'elle devint ministre de la Santé en 2014.

De cette période, une date est à retenir: le 27 juillet 2015. Là, un Pacte d’avenir avec l’industrie pharmaceutique est signé, offrant aux patients un développement plus rapide de nouveaux traitements en raison d'un cadre stable, prévisible et fiable pour le secteur. "Brieuc en a été l'architecte", souligne la libérale flamande, "et j'en reçois encore régulièrement les félicitations quand je me rends à l'étranger".

Amour norvégien

Mais voilà, un an plus tard, l'amour change la donne. Brieuc Van Damme épouse une Norvégienne et décide alors de plier bagages pour apprendre à connaître son nouveau pays d'accueil. Il en retirera une passion pour le ski de randonnée, en plus d'une expérience de consultant (et de vie) juste au-dessus du cercle polaire arctique.

Mais pas le temps de véritablement couper les ponts avec le plat pays pour autant. La crise du covid a démarré et Alexander De Croo, entre-temps devenu Premier ministre, a besoin de ses conseils début 2020. En quatre jours, c'est un retour en Belgique qui se décide et l'amènera à épauler l'exécutif jusqu'en novembre dernier. Une mission acceptée sans grande surprise par celui que l'on nous décrit comme un "véritable passionné" de la chose publique. Le commissaire corona Pedro Facon confie même "regretter" aujourd'hui voir pareil profil quitter l'administration.

CV Express

  • Né en 1983 à Bruges, il est diplômé en économie.
  • Il est repéré par Vincent Van Quickenborne en 2011.
  • En 2014, il rejoint le cabinet de Maggie De Block à la Santé, un an après avoir cofondé le Groupe du Vendredi.
  • Après son mariage avec une Norvégienne, il quitte la Belgique avant d'être rappelé par De Croo dans la crise covid.
  • L'an prochain, il deviendra le nouveau CEO de la Fondation Roi Baudouin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés