C'est décidé, je pense positif et j'arrête de stresser

©Ã‚© Jimmy Collins /Corbis

Janvier, c’est le mois des bonnes résolutions. Oui, mais comment les concrétiser vraiment? Comment faire pour qu’elles ne restent pas des vœux pieux? L’Echo vous sert de guide…

L’autre jour, j’ai reçu ma fiche de paye, en version électronique. Sur laquelle j’ai découvert l’ampleur du prélèvement du fisc sur mon 13e mois. Entre le brut de ma prime, et le net, 60% en moins. Bardaf. Je tire la tête. Mon collègue me regarde: "allez, tu peux voir aussi le verre à moitié plein…". Il a bien raison. Mais voilà, la pensée positive, c’est un exercice quotidien. Et se libérer du stress, ça demande aussi une sacrée dose de relativité. Un sacré défi pour moi qui me retrouve en mode boule de nerf dès qu’un grain de sable vient gripper mon organisation bien rodée.

C’est décidé, en 2018, j’apprendrai à relativiser. On arrête de pester et râler, et on "pense positif". Y a plus qu’à, oui. Mais comment faire?

Être (aussi) capable de réagir

Pensée positive. Un terme à la mode, mais qui peut aider quand un événement stressant nous tombe dessus. A condition de l’utiliser à bon escient… Moïra Mikolajczak est professeur à l’Institut de recherche en sciences psychologiques à l’UCL. Elle explique les limites de la pensée positive.

"Quand votre enfant tombe malade, il n’y aura pas de conséquence négative à se dire ‘ce n’est pas grave, il va s’en sortir, c’est juste un rhume’. Oui, si c’est juste un rhume… Si c’est quelque chose de bien plus grave, il faut aussi être capable de réagir… là, la pensée positive ne vous aidera plus…" Idem si votre patron n’est pas content de vous. Ou si votre mari vous annonce qu’il veut vous quitter. Se dire "je laisse couler, ça va aller, ça finira par passer" n’est pas la solution dans ce cas. Il faut pouvoir réagir.

Le "positive mind", c’est donc bien, mais c’est une arme à double tranchant… "La pensée positive peut être source de dysfonctionnement quand elle empêche de résoudre le problème de fond. Elle ne peut pas être la seule réponse au stress, explique Moïra Mikolajczak. De manière générale, les personnes qui gèrent bien leur stress utilisent une conjonction de plusieurs stratégies."

Boîte à outils

Et lesquelles donc? Moïra Mikolajczak m’invite à prendre une petite boîte à outil. Et l’ouvrir.

La première clé, c’est d’identifier les principales sources de stress dans sa vie. Et voir quels sont les stresseurs qui sont hors de contrôle. "Il y a toujours des sources de stress pour lesquelles on ne sait rien faire. Il faut alors les accepter, et lâcher prise." Comme un enfant gravement malade, ou notre mère qui vieillit et souffre de démence par exemple.

La seconde clé, c’est d’agir sur les stresseurs sur lesquels on a prise. Ceux que l’on s’impose par exemple. On est survolté parce qu’il faut conduire les enfants à leurs multiples activités extrascolaires? Identifions lesquelles sont vraiment utiles pour eux, et lesquelles leurs sont imposées parce qu’elles nous tiennent à cœur. "Faire du sport, c’est très bien, mais l’enfant sera peut-être bien mieux à courir avec vous dans le jardin…"

Dialogue

C’est pareil dans le travail. Vous avez l’impression d’avoir trop? Mais n’est-ce pas vous qui êtes trop perfectionniste, et qui vous mettez la pression? "On a toujours une part de responsabilité dans son stress. Le tout est de voir ce que l’on peut faire pour modifier cette part sur laquelle on a du contrôle." Vous êtes perfectionniste? La pensée positive pour diminuer le stress qui y est lié serait de se dire que l’on peut peut-être faire son job à 90% plutôt que 100, ce sera déjà très bien…

"Plutôt que de ne rien dire et d’attendre d’exploser, il faut s’exprimer et dire ce dont on a besoin pour être soulagé."
Moïra Mikolajczak
professeur à l’UCL

La dernière des clés, c’est le dialogue. "Plutôt que de ne rien dire et d’attendre d’exploser, il faut s’exprimer et dire ce dont on a besoin pour être soulagé, dit Moïra Mikolajczak. Venir avec une demande constructive va beaucoup mieux vous aider…"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés