Ces 21 personnalités belges à suivre en 2021

Thomas Dermine, secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques. ©BELGA

L'Echo a sélectionné 21 personnalités belges qui devraient rythmer l'année 2021 sur le plan économique et financier.

Thomas Dermine

2021 doit être l’année de la relance de l’économie. Un homme, plus que tout autre, doit l’incarner, en être à la fois le catalyseur, l’architecte et le métronome: Thomas Dermine (secrétaire d’État PS). La Belgique disposera d’une enveloppe de 5,15 milliards de subventions européennes. Le Fédéral et les Régions ont déjà rentré une liste de projets. Il faudra désormais sélectionner (difficile exercice dans la complexité politique belgo-belge) tout en assurant la cohérence, l’efficacité (éviter le saupoudrage, choisir des projets porteurs…) et en préparant l’avenir (rencontrer les objectifs climatiques, investir dans le digital…). Sacré challenge.

Elke Van den Brandt

Elke Van den Brandt ©Saskia Vanderstichele

Après la théorie, la ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen) passera son examen pratique en 2021. Tout d’abord avec la mise en place de la zone 30 généralisée dès le 1er janvier dans la région capitale. Ensuite avec la négociation autour de la taxe kilométrique, censée être d’application dès 2022. Cette refonte de la fiscalité auto doit faire l’objet d’une concertation avec les autres Régions.

Mais le projet donne de l’urticaire à beaucoup et reste très sensible dans la majorité bruxelloise. Elke Van den Brandt parviendra-t-elle à mener ce projet à terme? Passera-t-elle en force? Ira-t-elle au crash?

Vincent Van Peteghem

Vincent Van Peteghem ©Karoly Effenberger

Le ministre des Finances (CD&V) devra faire aboutir des dossiers sensibles en 2021. Il faut publier des arrêtés royaux d’application de la nouvelle taxe sur les comptes-titres, alors que le secteur financier tempête contre les difficultés de mise en œuvre de la taxe et, surtout, de sa disposition anti-abus.

Un énorme travail attend aussi l’administration fiscale: l’établissement d’un
cadastre des immeubles à l’étranger détenus par des Belges. Enfin, une nouvelle procédure a été enclenchée par la Commission européenne contre la fiscalité belge des comptes d’épargne, un autre dossier chaud pour Van Peteghem.

Hugues Bultot

Hugues Bultot ©Kristof Vadino

En 2020, la pépite carolo Univercells, qui a développé une technologie permettant de produire des vaccins de façon moins onéreuse, a réussi l’exploit de lever
120 millions d’euros auprès d’investisseurs belges et internationaux, dont des fonds liés à la galaxie Gates et à George Soros. Pour le CEO Hugues Bultot, qui a créé
la société avec le scientifique José Castillo, le défi pour l’année qui s’annonce est double: réaliser une entrée sur le Nasdaq et peut-être sur Euronext Brussels, ainsi que commencer à Charleroi la fabrication des premiers produits, y compris probablement des vaccins contre le coronavirus.

François Fornieri

François Fornieri ©Tim Dirven

Dans quelques mois, le patron de Mithra aura le plaisir d’assister au lancement commercial de la pilule de nouvelle génération Estelle. Une arrivée sur le marché qui devrait marquer un point d’inflexion majeur pour l’entreprise liégeoise, qui
a réalisé un important placement privé de 125 millions en décembre. Proche de la consécration avec Mithra, François Fornieri est toutefois nettement moins heureux dans le dossier Nethys, avec le rachat avorté des filiales Win et Elicio et les interrogations sur sa supervision des rémunérations de l’ancien management. Des soupçons de délit d’initié pourraient continuer à le tourmenter en 2021.

Jamila Louahed

Jamila Louahed ©GSK

Jusqu’à présent responsable de la R&D pour les vaccins au sein du groupe britannique, elle dirige désormais le site de GSK à Rixensart. Rixensart, par où est passé le belgo-marocain Moncef Slaoui, aujourd’hui conseiller du programme américain de vaccination, est le berceau historique des activités vaccins de GSK en Belgique et la plus grande unité de R&D de vaccins au monde. Détentrice d’un doctorat en immunologie et biologie moléculaire de l’UCLouvain, Jamila Louahed, d’origine algérienne, devra pousser GSK à conserver son rôle de leader dans les vaccins, menacé par d’autres laboratoires à la faveur de la pandémie de Covid-19.

Jean-Charles Velge

Jean-Charles Velge ©Marco Mertens

Le cofondateur de la start-up Qover vient «d’entrer en première division», comme il dit si bien lui-même. L’insurtech belge va fournir trois produits d’assurance à la néo-banque Revolut dans 33 pays. Après Deliveroo ou Wolt, c’est un nouveau partenariat stratégique pour la start-up bruxelloise.

Avec son compère Quentin Colmant, Jean-Charles Velge modernise le monde de l’assurance grâce à une technologie et une flexibilité rare dans le secteur. 2021 sera l’année de la mise en orbite de la jeune pousse belge qui devrait devenir un joueur du top européen dans les prochains mois.

Karen Boers

Karen Boers ©Wouter Van Vooren

À la tête de l’école de codage informatique BeCode, Karen Boers est une entrepreneuse d’impact. Via les formations au codage données par BeCode à Bruxelles, Charleroi, Liège, Gand et Anvers, plus de 1.000 demandeurs d’emploi ont ainsi été formés en l’espace de trois ans d’existence.

BeCode se caractérise par l’absence de critère de sélection à l’entrée de ses formations destinées aux publics dits «sensibles», si ce n’est la motivation. La formation et la reconversion seront encore des enjeux majeurs en 2021 et BeCode et sa CEO joueront un rôle clé dans le domaine.

Yvon Englert

Yvon Englert

L’année qui s’ouvre est celle de l’espoir d’une sortie de crise sanitaire. Et cet espoir, l’ex-recteur de l’ULB le porte en partie sur ses épaules. En charge de la gestion de la cellule Covid-19 wallonne, Yvon Englert va notamment gérer l’étape cruciale de la vaccination. La campagne commence le 5 janvier. Des incertitudes pèsent encore, sur l’approvisionnement, sur le dosage, sur l’adhésion. Son défi? Dénouer ces nœuds, et nous amener au taux d’immunité collective qui sera suffisant pour que l’on puisse revenir à une vie normale. Son objectif: un Noël 2021 festif, en famille, sans privations, et sans masques. Rendez-vous dans un an.

Fabrice Murgia

Fabrice Murgia ©BELGAIMAGE

Le metteur en scène de 37 ans est l’un des porte-voix de ce secteur culturel qui, avec l’horeca, est le plus durement touché dans cette crise du Covid. En décembre 2021, il quittera la direction du Théâtre National pour de nouvelles aventures, notamment avec sa compagnie Artara. Son successeur, qui n’est pas encore désigné, devrait entrer en fonction au cours de l’été, Murgia assurant alors quelques mois de transition.
Sa décision de quitter le Théâtre National avait été prise avant la crise sanitaire. L’homme aime visiblement le changement. Il dit même avoir envie d’écrire un film.

Ils feront aussi l’actualité cette année

Thierry Smets. Intronisé en novembre, il est le CEO de NewB. La nouvelle banque éthique et durable devrait ouvrir ses portes cette année après neuf ans de gestation.

Youri Dauber. En plein boom avec un impact financier et urbanistique qui commence à compter et à se voir, sa start-up de coliving Cohabs a échappé à la crise en 2020. À confirmer en 2021.

Stromae. 2021 pourrait être l’année du grand retour sur le plan musical de l’artiste belge, avec un nouvel album et éventuellement des concerts. Dans une récente interview à Libération, il a relancé les spéculations. «Un album arrivera à un moment donné, mais je n’ai pas vraiment de date».

Laurent Hublet. Le philosophe de la tech bruxelloise va encore marquer l’écosystème technologique de son empreinte en 2021. À la tête de BeCentral, plus grand campus technologique d’Europe, il rêve de faire de Bruxelles une capitale technologique.

• Adrien Roose. Ancrée dans la mobilité urbaine avec ses vélos électriques connectés, la start-up Cowboy entre dans une année décisive après une levée de fonds record en 2020.

Cédric Blanpain. Le prix Francqui et quatre publications dans la revue Nature: 2020 a été exceptionnel pour le professeur (ULB). Pour 2021, le scientifique a promis des nouvelles de sa biotech, ChromaCure.

• Erika Vlieghe. Cible des critiques d’une population qui vit mal les restrictions, la virologue anversoise arrivera-t-elle à garder le cap qu’elle s’est fixée: conseiller sans faillir, au risque de déplaire? 2021 sera encore sous haute tension pour elle.

Claire Munck. La patronne de Be Angels est la tête de la plus grande plateforme d’investisseurs privés en Belgique. Après une année record, elle compte encore étendre son impact sur la chaine de financement de nos jeunes pousses.

Frédéric Van Leuw. 2021, année du procès des attentats du 22 mars 2016. Procès de tous les dangers pour le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw qui avait milité en vain pour la fin de la cour d’assises. Arrivera-t-il à son terme?

• Nafissatou Thiam. À 26 ans l’heptathlonienne a tout gagné. Seul lui manque le record du monde. Peut-être le battra-t-elle aux JO de Tokyo où elle sera un des principaux espoirs de médaille pour la Belgique.

• Eden Hazard. Après une année 2020 maudite, marquée par les blessures, l’ailier du Real Madrid devrait être un des fers de lance des Diables Rouges à l’Euro, où la Belgique espère enfin gagner son premier trophée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés