Chômage : les chiffres qui confirment l'embellie

©Photo News

Les chiffres du chômage sont toujours en baisse par rapport à l’année dernière. L’augmentation du nombre de faillites ne menace pas (trop) les emplois.

La dernière étude de l’Onem le confirme : le nombre de chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi est en baisse. Pour le second trimestre de cette année, la diminution est de 8,2% par rapport à la même période en 2014, ce qui, dans les faits, représente 37.073 personnes. Cette baisse est ainsi encore plus importante que celle du premier trimestre de 2015 (-7,9%).

8,6 % : Belgique 

9,6 % : Union européenne

11,1% : Zone Euro

Néanmoins, il faut préciser que le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés et non indemnisés est en légère hausse. Avec près de 16.000 personnes supplémentaires, ce taux passe de 2,7% en 2014 à 3,0 % en 2015. 

La raison de cette augmentation provient principalement des fins de droits aux allocations d’insertion. La réglementation qui limite ce droit à 3 ans produit ses effets depuis le mois de janvier de cette année. Dès lors, cela a automatiquement entraîné la réduction du nombre de chômeurs complet indemnisés. Selon l'Onem, 23.265 personnes dans le cas ont perdu ce droit au cours du premier semestre 2015.

En parallèle, d'autres mesures entraînent une augmentation du nombre de chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi plus âgés. La raison? De nouvelles restrictions à la possibilité de demander une dispense d’inscription pour les 60 ans et plus. 

• Des faillites pas (trop) menaçantes 

Bonne nouvelle du côté des pertes d'emplois. Alors que le nombre de faillites a augmenté de 4,6% par rapport à l'année passée, le nombre d'emplois perdus suite à des faillites a, par contre, diminué de 6,5%. 

-6,5%
Diminution du nombre d'emplois perdus suite aux faillites.

• Titres- services 

Du côté des titres-services, l'Onem constate un léger recul. Après deux trimestres de baisse, la consommation de titres-services était repartie à la hausse au 1er trimestre 2015 (+ 7,1 ). Pour ce deuxième trimestre, elle a toutefois reculé de 2,9 %.

©TD_TR

• Allocataires à charge

Plus globalement, et toujours par rapport au 2ème trimestre 2014, le nombre total d’allocataires à charge de l’Onem a finalement diminué de 5,4 %. Ce chiffre englobe aussi bien les chômeurs indemnisés/avec complément d'entreprise, que les travailleurs soutenus par l'Onem et les travailleurs aménageant leur temps de travail.

Cependant, les résultats de ces trois groupes sont très différents. Si dans le premier groupe la baisse atteint les 9,3%, dans le groupe des travailleurs aménageant leur temps de travail (comme les crédits-temps), il ne s'agit pas d'une baisse mais bien d'une augmentation de 5,6%.

-5,4 %
La diminution du nombre total d'allocataires à charge de l'ONEM par rapport au second semestre 2014.

 Allocation de garantie de revenus

Le nombre de travailleurs à temps partiel avec maintien des droits et allocation de garantie de revenus (AGR) diminue également sur base annuelle : 8.824 paiements en moins. Depuis le 1er janvier 2015, un nouveau mode de calcul de l’AGR est entré en vigueur et celui-ci est généralement moins avantageux que le précédent.  A noter que celle-ci avait toutefois déjà débuté dans le courant de l’année 2014.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés