Cinq partis proposent d'allonger les congés de deuil

Le cdH et le CD&V ont déposé des propositions pour allonger le congé de deuil pour le décès d'un enfant.

Plusieurs propositions de loi visant à allonger la durée du congé pour le deuil d'un enfant seront prochainement examinées en commission des Affaires sociales à la Chambre. Toutes suggèrent de le porter à 10 jours, contre trois pour l'instant.

À l'heure actuelle, les travailleurs ont le droit de prendre un congé de trois jours lorsqu’ils sont confrontés au décès d’une personne proche. Qu'il s'agisse d'un conjoint, d'un enfant ou encore d'un père, la durée de ce congé est identique. Aux yeux de plusieurs familles politiques, cette législation, vieille de près de 60 ans, doit cependant être révisée.

3
Le nombre de jours de congé légaux après le décès d'un enfant.
La législation actuelle prévoit trois jours de congé en cas de décès d'un proche.

Délai insuffisant

"Il est évident que trois jours ne suffisent pas pour surmonter le choc du décès d’une personne aussi proche. Ce délai est à peine suffisant pour organiser les funérailles et entreprendre les démarches nécessaires en cas de décès", estime dans sa proposition la députée Catherine Fonck (cdH). Un constat partagé par Georges Gilkinet et Marie-Colline Leroy (Ecolo) pour lesquels "il est indubitable que les personnes endeuillées ont besoin de plus de jours pour se remettre et pour apprendre à surmonter la perte".

"Il est indubitable que les personnes endeuillées ont besoin de plus de jours pour se remettre et pour apprendre à surmonter la perte."
Marie-Colline Leroy
Députée fédérale Ecolo

Outre les propositions d'Ecolo-Groen et du cdH, d'autres textes ayant la même finalité ont été déposés par les socialistes et les chrétiens-démocrates flamands. Toutes les propositions appellent à revoir les règles en vigueur, notamment en portant le congé pour deuil d'un enfant à dix jours. Les trois premiers resteraient à charge de l'employeur, tandis que les sept journées supplémentaires donneraient lieu à une allocation octroyée par l'assurance-maladie-invalidité.

Dans la pratique, les travailleurs demandent aujourd'hui souvent des congés pour cause de maladie afin de pouvoir s’absenter plus longtemps après un décès.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés