Publicité
Publicité

Claudy Criquielion est décédé

Victime d'un accident vasculaire cérébral grave dans la nuit de dimanche à lundi, Claude Criquielion avait été emmené à l'hôpital d'Alost. L'ancien champion du monde cycliste est mort ce mercredi matin.

Claude Criquielion est décédé mercredi matin des suites d'un accident vasculaire cérébral (AVC), a annoncé l'hôpital d'Alost où il avait été pris en charge dans la nuit de dimanche à lundi.

A la demande de la famille, l'hôpital d'Alost a communiqué mercredi le décès de l'ancien champion du monde, survenu à 9h00 ce matin des suite d'un AVC. Le communiqué a précisé que la famille allait mettre à exécution la procédure du don d'organes et ne fera pas d'autres commentaires demandant aux médias de respecter la tranquillité et la sérénité de la famille dans ces moments douloureux.

"Claudy", ou le "Crique", a fait carrière au sein du peloton professionnel de 1979 à 1991. Il fut champion du monde sur route en 1984, à Barcelone et possède à son palmarès une soixantaine de succès professionnels. Parmi ceux-ci, on note une Flèche brabançonne (1982), la Classica San Sebastian (1983), deux Flèche wallonne (1985 et 1989), le Tour de Romandie (1986) et le Tour des Flandres (1987). Il a aussi endossé le maillot de champion de Belgique en 1990.

©Photo News

A la fin de sa carrière, Criquielion s'était reconverti comme directeur sportif. Il était échevin (MR) de la ville de Lessines, commune dont il est originaire et où il cumulait plusieurs compétences (travaux publics, mobilité, eaux et forêts, sports).

• Le monde du cyclisme belge est en deuil après l'annonce mercredi du décès de Claude Criquielion à l'âge de 58 ans. "Nous perdons un grand champion qui est parti beaucoup trop tôt", a réagi Johan Museeuw, lui aussi ancien champion du monde cycliste sur route. Museeuw a toujours été fort impressionné par le champion wallon et était admiratif de la manière dont Criquielion se préparait pour les classiques ardennaises. "J'étais jeune coureur et encore inexpérimenté. Il m'a partagé son savoir avec une grande complaisance", se souvient Museeuw.

"Criquielion était un véritable 'Ardennais'. Quelqu'un qui sait sa faire mal, comme Gilbert. Il se préparait dans les moindres détails pour ses objectifs, qui dans son cas étaient les classiques ardennaises. Mais en dehors de la course, il était d'une vraie gentillesse pour son entourage" (Johan Museeuw)

 

©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés