De nouveaux véhicules légers pour les forces spéciales belges

Le ministre de la Défense Steven Vandeput, posant devant le nouveau modèle de jeep militaire qui sera livré à l'armée belge en 2018. ©BELGA

L'armée belge recevra bientôt 108 nouveaux véhicules militaires, destinés à remplacer nos unités vieillissantes. Le modèle choisi, appelé "Fox", a été présenté ce matin, sous l'oeil attentif du ministre de la Défense Steven Vandeput.

L'arsenal de véhicules tout-terrain de l'armée belge s'apprête à être en partie remplacé. Les forces spéciales et les deux bataillons para-commandos de la brigade légère devraient, en effet, recevoir d'ici avril 2018 la livraison de 108 nouveaux véhicules dits "légers".

23 millions d'euros
C'est le montant alloué à l'achat de ces 108 nouveaux véhicules.

Le modèle retenu et présenté ce matin à la caserne d'Heverlee est surnommé "Fox". Qualifié de "véhicule de réaction rapide" (VRR) dans le jargon militaire, il est construit par la compagnie britannique Jankel Armouring, sur base d'un châssis Toyota. Bien qu'ils puissent être équipés d'une mitrailleuse, ces véhicules sont réputés pour leur légèreté (4,5 tonnes) et peuvent notamment être parachutés par avion et par hélicoptères.

Le modèle de Jeep "Fox", présenté ce matin à la caserne militaire d'Heverlee. ©BELGA

 

Le "Fox", en démonstration. ©Photo News

Pour se les offrir, la Défense belge va débourser un montant de 23 millions d'euros. L'accord sur cette somme a été conclu en décembre dernier, et la dépense s'inscrit d'ores et déjà dans le cadre de la "vision stratégique" de la Défense belge pour l'horizon de 2030. En effet, celle-ci prévoit l'achat de matériel militaire pour près de 9,2 milliards d'euros. L'enveloppe, qui a été validée le 30 juin dernier par le fédéral, prévoit également l'achat de nouveaux avions de chasse pour remplacer nos F-16. "Nous voulons continuer à nous engager dans (le développement) des capacités demandées par l'Otan et les alliés", a expliqué le ministre de la Défense, le N-VA Steven Vandeput.

La jeep Iltis de Volkswagen, actuellement utilisée comme engin d'intervention rapide par l'armée belge. ©wikipedia

Exit, donc, les anciennes jeeps Iltis, vieilles de près de 30 ans. Les nouveaux véhicules devraient également remplacer une partie des fameux "Lynx", ces véhicules blindés que l'on s'était presque habitué à voir stationnés dans les rues de Bruxelles suite aux récents attentats et au "Lockdown" de novembre dernier.

Le prototype présenté aujourd'hui participera jeudi au défilé de la Fête nationale. La version qui sera livrée en avril 2018 devrait néanmoins connaître de légères modifications, a affirmé une source militaire à Belga.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés