Delta Lloyd Life fait taire ses employés

©colourbox.com

Pouvoir travailler toute une matinée sans être dérangé semble être une utopie aujourd'hui. C’est pourquoi Delta Lloyd Life a lancé l'expérience No Talk Tuesday, un mardi matin durant lequel les employés ont l’occasion de ne pas être joignables. Ils peuvent ainsi être pleinement concentrés sur leur travail. Vu la réussite de l’opération, Delta Lloyd Life a appelé d'autres entreprises à prendre part à l’opération.

Selon l’étude "En Quête Nationale de Santé" menée par Delta Lloyd Life au cours de l’année dernière auprès de 1000 travailleurs, il semblerait que 40% d’entre eux n’aient pas suffisamment d’énergie pour être productif au cours de la dernière partie de la journée. Souvent, les heures les plus productives semblent d’ailleurs être celles en-dehors des heures de travail, car les employés peuvent alors avancer sans être dérangés. Du coup, de nombreux employés travaillent chez eux pour pouvoir avancer en paix. Cela se passe au détriment de l'efficacité et de la qualité, avec souvent du stress pour conséquence.

40%
40% des employés interrogés dans le cadre de l’étude «En Quête Nationale de Santé» ont déclaré ne pas avoir suffisamment d’énergie pour être productif au cours de la dernière partie de la journée.

Dans de nombreuses entreprises, les employés se trouvent dans un open-space, d'où proviennent des stimuli tout au long de la journée (mails, coups de téléphone, questions de collègues). Pour beaucoup, il devient de plus en plus difficile de se concentrer. Avec No Talk Tuesday, Delta Lloyd Life veut œuvrer au bien-être mental de ses collaborateurs. "Les collaborateurs ont l'opportunité de travailler en silence le mardi pendant une demi-journée, sans être dérangés par leurs collègues. Selon l’étude "En Quête Nationale de Santé", près de la moitié des employés belges est soumise à un stress régulier et 66% se montrent positifs vis-à-vis des initiatives telles que No Talk Tuesday. C’est pourquoi nous avons lancé notre propre expérience", déclare Davine Dujardin, porte-parole de Delta Lloyd Life.

Des réactions partagées

Pendant trois mardis du mois de mars, il a été demandé aux employés de Delta Lloyd Life d’éteindre leur téléphone et de fermer leur boîte mail au cours de la matinée. Outre Delta Lloyd Life, le département marketing de Partena Professional et la start-up bruxelloise Howaboutsales ont également participé à cette expérience. Les réactions sont partagées. Les uns ont décrit l’expérience comme bénéfique au niveau de la concentration, tandis que les autres ont considéré que ce n’était pas nécessaire et qu’ils préféraient un peu plus d'activité au bureau.

8 minutes
Des études concernant la durée de notre capacité d'attention indiquent que nous ne pouvons travailler que 8 minutes d'affilée.

Le professeur en psychologie de la santé et spécialiste du burn-out, Elke Van Hoof, explique ces divergences par un changement de notre environnement de travail. Nous sommes tellement habitués à être constamment dérangés que nous sommes mal à l'aise quand nous ne sommes plus interrompus. Des études concernant la durée de notre capacité d'attention indiquent que nous ne pouvons travailler que 8 minutes d'affilée. Après ce court laps de temps, nous cherchons à nous distraire.

Des courtes périodes de concentration

Les recherches montrent que lorsque le travail n’est pas interrompu, cela procure une meilleure sensation de productivité et d'autonomie. En d'autres termes, nous avons l'impression que nous pouvons mieux travailler pendant une courte période. Ces moments pendant lesquels nous ne sommes pas interrompus, ne doivent pas durer plus de 45 minutes, mais ils peuvent également être plus courts.

Nous avons trouvé difficile d’expliquer aux autres services qu’ils ne pouvaient pas nous déranger.
Greet Santy
Directeur du marketing chez Partena

Chez Partena Professional, spécialiste de la gestion de personnel et de l’entrepreneuriat, le département marketing a noté quelques obstacles pratiques à la réalisation de l’expérience. Greet Santy, directeur du marketing chez Partena, évalue le projet: "Nous avons trouvé difficile d’expliquer aux autres services qu’ils ne pouvaient pas nous déranger. Le marketing constitue un service de soutien: si une personne a besoin de quelque chose en urgence, il doit pouvoir venir nous trouver. Nous allons donc conserver No Talk Tuesday, mais nous adapterons les règles à notre propre ADN."

L’illusion d’une accessibilité absolue

Nous ne sommes pas habitués à ce qu’une personne ne soit plus directement disponible pour nous.
Elke Van Hoof
Professeur en psychologie de la santé et spécialiste du burn-out

Le professeur Van Hoof confirme l’importance d’une bonne communication intensive pour la réussite d’un tel projet: "Nous vivons à une époque où la multiplicité et la rapidité de l’information a créé l’illusion d’accessibilité absolue. Cela signifie que nous ne sommes pas habitués à ce qu’une personne ne soit plus directement disponible pour nous. Pour mener à bien ce type d’interventions, il convient d’organiser au préalable une bonne campagne d’informations."

Dans la startup bruxelloise Howaboutsales, No Talk Tuesday a été reçu de manière très positive. Wouter D’Huys, "Happiness Coach" auprès de HowAboutSales, explique: "Toute l’équipe était très enthousiaste dès le départ. Après une séance, nous avons déjà décidé de maintenir No Talk Tuesday après la période de test."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés