Dernier au-revoir à Luc Coene

Jacques van Ypersele, Didier Reynders et Guy Verhofstadt. ©BELGA

Le gratin du monde politique et économique belge s'était donné rendez-vous ce samedi à Tervuren pour un dernier au-revoir à Luc Coene, ancien gouverneur de la Banque nationale et ancien chef de cabinet de Guy Verhofstadt.

Policiers et détachements militaires avaient investi le centre de la paisible commune de Tervuren samedi matin. Ce n’est pas tous les jours en effet que la petite église Saint-Jean l’Evangéliste du 14e siècle accueille des funérailles d’Etat. En l’occurrence, il s’agissait de Luc Coene (1947-2017), ancien gouverneur de la Banque nationale (2011-2015) et éminence grise de Guy Verhofstadt lorsqu’il était Premier ministre. Il est décédé le jeudi 6 janvier dernier. Même s’il n’avait jamais fait partie d’un gouvernement, Luc Coene portait le titre de ministre d’Etat pour "services exceptionnels rendus à la Nation".

Sonnerie aux morts, honneurs militaires, brabançonne : les badauds et les commerçants étaient tous postés devant leurs portes pour ne rien manquer de ce spectacle très digne.

Les honneurs militaires pour Luc Coene ©BELGA

Pour ce dernier au-revoir, il y avait des libéraux bien sûr (Guy Verhofstadt, Didier Reynders, Patrick Dewael, Maggie De Block, Gwendolyn Rutten, Hugo Coveliers, les Decroo père et fils, Bart Tommelein, Rik Daems), mais aussi des chrétiens-démocrates (Yves Leterme, Koen Geens, Jacques van Ypersele), des socialistes (John Crombez, Frank Vandenbroucke) et des nationalistes (Johan Van Overtveldt, Siegfried Bracke).

Le monde économique et financier était également bien représenté avec Pieter Timmermans, Etienne Davignon, Guy Quaden, Piet Vanthemsche, Baudouin Velghe, Geert Noels ou encore Jean-Paul Servais.

Jan Smets, l’actuel gouverneur de la Banque nationale, a rappelé comment il avait fait la connaissance de Luc Coene lors de l’examen d’admission à la Banque nationale qu’ils avaient passé ensemble. Coene lui avait proposé un lift dans sa voiture pour rentrer dans leur bonne ville de Gand. "Il faisait un froid polaire, mais il m’a demandé de pouvoir rouler fenêtre ouverte pour laisser refroidir les neurones." La tête froide, c’est ce qui faisait justement la grande force de Luc Coene dans les moments de crise, comme en septembre 2008, lorsque les banques belges étaient prises dans une tourmente sans précédent. "C’était un homme d’influence, guidé par la recherche du bien commun."

Koen Geens, Johan Van Overtveldt et Maggie De Block ©BELGA

La cérémonie religieuse était agrémentée de nombreux intermèdes musicaux, notamment par le chœur des jeunes de La Monnaie (La Choraline) et l’orchestre de chambre de La Monnaie. Amateur d’opéra, Luc Coene était fort impliqué dans la gestion de La Monnaie, représentée pour l’occasion par son directeur Peter de Caluwe. Celui-ci a salué "un gestionnaire hors-pair, un homme énergique pour qui aucun problème n’était insoluble".

Autre discours d’adieu, prononcé par Peter Praet, économiste en chef de la Banque centrale européenne (BCE), qui a souligné à quel point "il est dur de perdre un ami". Tous deux étaient à la manœuvre lors du sauvetage des banques en 2008, Coene en tant que vice-gouverneur de la BNB et Praet en tant que directeur en charge de la stabilité financière. Leur mission : rattraper les gaffes commises par les banquiers. "Luc analysait les choses de façon globale mais aussi jusque dans leurs moindres détails et ensuite, il tranchait", se souvient Praet.

Alexander De Croo, Siegfried Bracke et Didier Reynders ©BELGA

Le fils et la fille de Luc Coene ont rappelé que leur père, qui admettait volontiers ne pas avoir de hobbies, parvenait néanmoins à réserver du temps pour sa famille. C’est ainsi qu’il a pris 13.000 diapositives en 45 ans de vacances en famille. "Amateur d’opéra, il écoutait aussi Bruce Springsteen et il nous a même surpris dernièrement avec un selfie envoyé de Tomorrowland."

La cérémonie de près de deux heures s’est prolongée par une réception qui s’est tenue à l’Orangerie du Palais des Colonies de Tervuren.

Jean-Paul Bombaerts, à Tervuren

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés