Des cellules modifiées pour traiter un cancer à l'UZ Leuven

©AFP

Une nouvelle immunothérapie pour traiter le cancer a été utilisée pour la première fois en Belgique, à l'UZ Leuven.

L’UZ Leuven a traité la semaine dernière un patient cancéreux en ayant recours à des cellules "CAR T", une nouvelle immunothérapie utilisée pour la première fois en Belgique. Les personnes souffrant de la maladie de Kahler, un cancer de la moelle osseuse, peuvent avoir recours à ce type de traitement.

Les CAR T-cells (pour cellules T porteuses d’un récepteur chimérique) sont des lymphocytes T prélevés au patient puis modifiés génétiquement in vitro de manière à leur faire exprimer un récepteur artificiel, dit chimérique. Ce récepteur est conçu pour reconnaître les cellules cancéreuses et les tuer.

D’après plusieurs études, les résultats de ce type de traitement sont très encourageants. "Actuellement, il semble que les cellules ‘CAR T’peuvent lutter efficacement contre la maladie. Une majorité des patients réagit bien au traitement. Ils peuvent souffrir d’effets secondaires à court terme, mais ceux-ci sont rarement graves et ils sont de courte durée", explique Michel Delforge de l’UZ Leuven.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content