Dutroux fixé fin octobre, le parquet pour des expertises

Archives ©BELGA

Marc Dutroux a comparu ce jeudi matin devant le tribunal d’application des peines (TAP) de Bruxelles. Le TAP rendra sa décision le 28 octobre concernant la demande formulée par la défense du célèbre criminel incarcéré depuis 23 ans de subir de nouvelles expertises psychiatriques, en vue d’une demande de libération conditionnelle.

Jeudi matin, le parquet de Bruxelles, qui représentait le ministère public, s’est prononcé en faveur de nouvelles expertises. En effet, Marc Dutroux, incarcéré pour six rapts et séquestrations suivis de viols sur des fillettes, dont quatre sont mortes, n’a pas été expertisé depuis son procès tenu à Arlon, en 2004. Il y avait été condamné à la prison à perpétuité.

Ce positionnement du parquet n’est pas une surprise. En effet, la logique veut qu’en prévision de demande de libération conditionnelle, des experts évaluent la dangerosité d’un prisonnier avant que le TAP prenne position. C’est à l’issue de la décision prévue le 28 octobre que le plus dur commencera pour l’avocat de Marc Dutroux, Me Bruno Dayez, qui ambitionne d’obtenir une libération conditionnelle pour son client d’ici 2021. "Les expertises devraient apporter des éléments intéressants concernant les conséquences de son internement strict depuis plus de deux décennies", a déclaré à la presse Me Dayez, évoquant une "impasse".

Me Georges-Henri Beauthier, avocat de Jean-Denis Lejeune, a regretté faire face à quelqu’un "qui fait semblant de ne rien réaliser du tout. C’est son droit mais c’est dur". 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect