Ecolo décroche la présidence de la SNCB

Un Ecolo va remplacer Jean-Claude Fontinoy à la présidence de la SNCB. ©Photo News

Le gouvernement De Croo est finalement arrivé à un accord, vendredi soir, sur la répartition de la longue liste de mandats politiques.

L’enjeu était de taille: de nombreux mandats publics sont arrivés à échéance, mais la sortie de la N-VA du gouvernement Michel puis l’arrivée de la crise sanitaire n’avaient pas permis de les pourvoir. Plusieurs dizaines de nominations étaient sur la table, entre autres à la SNCB, chez Infrabel, à la Loterie nationale, chez Proximus, à Brussels Airport, la SFPI ou la Creg.

Alexander De Croo a essayé à plusieurs reprises de décocher un consensus entre les sept partis de la coalition Vivaldi, mais il s’est longtemps heurté aux dissensions entre francophones.

Pour éviter des discussions interminables, le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) voulait arriver aussi rapidement que possible à un accord sur les mandats vacants et ceux qui arriveront à échéance avant 2024. Il a essayé à plusieurs reprises de décocher un consensus entre les sept partis de la coalition Vivaldi, mais il s’est longtemps heurté aux dissensions entre francophones. Entre PS et Ecolo, d’abord, qui se disputaient sur la clé de répartition. Entre PS et MR ensuite, tout comme entre MR et Ecolo.

Le PS obtiendra la présidence de bpost

Les palabres ont duré des heures, mais vendredi en fin de soirée, le kern confirmait les cinq CEO en poste chez Skeyes (Johan Decuyper, CD&V), à la SFPI (Koen Van Loo, Open Vld), à la Loterie nationale (Jeannie Haek, sp.a), à la SNCB (Sophie Dutordoir, CD&V) et chez Infrabel (Benoît Gilson, MR). Les autres postes sont répartis selon la clé D’Hondt.

La présidence de la SNCB, que MR et Ecolo se disputaient, va finalement à Ecolo. Mais le MR, en tant que deuxième parti francophone, exigeait des compensations. Il obtient notamment la présidence de Skeyes, et conserve la présidence de la Loterie nationale. Le PS obtiendra la présidence de bpost à l’issue du mandat de l’actuel président, François Cornelis.

Côté flamand, la présidence de Brussels Airport, qui était jusqu’ici occupée par le N-VA Marc Descheemaecker, va à l’Open Vld. Et le CD&V conservera la présidence de Proximus après le départ à la pension de Stefaan De Clerck, fin de cette année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés