Emmanuel De Bock renonce à briguer la présidence de DéFI

Emmanuel De Bock ©belga

Celui qui est actuellement chef du groupe DéFI au parlement bruxellois ne déposera pas sa candidature pour exercer la présidence du parti.

L'actuel chef du groupe DéFI au parlement bruxellois, Emmanuel De Bock, ne déposera pas sa candidature pour exercer la présidence du parti, et y succéder à Olivier Maingain dont le mandat arrive à échéance. Certains voyaient celui-ci entrer dans la course électorale interne à la formation amarante.

"Je mesure combien la présidence d'un parti exige nombre de sacrifices quotidiens, un investissement permanent dans un contexte parfois difficile"
Emmanuel De Bock

"Je mesure combien la présidence d'un parti exige nombre de sacrifices quotidiens, un investissement permanent dans un contexte parfois difficile, où l'immédiateté des réseaux sociaux et la recherche d'un certain sensationnalisme privilégient plus la forme au fond. Je souhaite pleinement m'investir dans mon travail de chef de groupe au parlement bruxellois et ne pas rompre un certain équilibre face à des engagements personnels et familiaux, et par conséquent de ne pas briguer la présidence de DéFI cette année", a-t-il expliqué.

Le chef de file de la formation amarante au parlement bruxellois a grandi au sein du FDF devenu DéFI depuis plus de 25 ans, en y assumant plusieurs mandats et fut candidat à la présidence il y a sept ans face à Olivier Maingain. Il a par ailleurs jugé "essentiel de renforcer le lien entre les Bruxellois et les Wallons".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect