Publicité

En Belgique, près de 17% de travailleurs sont d'origine étrangère

Partena note une diminution de travailleurs provenant d'Italie et du Royaume-Uni, en partie due au Brexit. ©BELGAIMAGE

Le prestataire de services Partena a analysé l'évolution des travailleurs étrangers en Belgique entre 2012 et 2021. Il souligne un effet Brexit sur le marché de l'emploi.

Le marché de l'emploi belge évolue - et se diversifie. Alors qu'en 2012, 15,4 % de la main-d'œuvre était de nationalité étrangère, ce chiffre s'élève aujourd'hui à 16,9%. C'est ce qu'il ressort d'une étude réalisée par le prestataire de services Partena auprès de plus de 260.000 travailleurs, publiée ce vendredi.

2,68%
La part des travailleurs venant de pays d'Europe de l'Est a doublé en dix ans, passant de 1,39% à 2,68%.

Ce sont les Français qui représentent le groupe le plus important de travailleurs étrangers en Belgique avec une part de 3,83 %. La part de la main-d'œuvre britannique, elle, est passée de 0,36% à 0,25%. Selon Partena, cela pourrait s'expliquer par le Brexit, mais elle souligne que le déclin a déjà eu lieu lors les années précédentes. La part des travailleurs italiens a également diminué, passant de 2,5 % à 2,09 %.

Au Royaume-Uni même, le Brexit a eu un impact négatif sur l'afflux de travailleurs d'Europe de l'Est. En Belgique, en revanche, la part des travailleurs venant de pays comme la Bulgarie et la Roumanie a doublé en dix ans, passant de 1,39% à 2,68% du total.

Pas comparable au Royaume-Uni

La Pologne fait exception à cette règle. Jusqu'en 2017, la part des travailleurs polonais en Belgique atteignait 1%, avant de tomber à 0,85% cette année. Selon Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional, c'est principalement lié au développement social et à l'évolution des salaires dans le pays.

"Les travailleurs étrangers représentent une part importante de notre économie. Les bouleversements sociaux qu’ont été le Brexit et le coronavirus ont eu un impact différencié sur leur nombre en Belgique", explique-t-il. Il ne s'attend toutefois pas, en Belgique, à une situation similaire à celle du Royaume-Uni, où les travailleurs étrangers quittent le pays en masse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés