analyse

Est-ce une bonne idée d’investir comme Marc Coucke?

La pharmacie, les loisirs et, plus récemment, l’industrie et la technologie sont les piliers sur lesquels le véhicule d’investissement de Marc Coucke, Alychlo, est construit. ©BELGA

Ces dernières années, l'entrepreneur Marc Coucke a fait d’excellentes affaires en bourse. Certains de ses choix ont été moins judicieux, mais il peut encaisser les échecs.

Un investisseur ayant acheté, fin décembre 2016, les cinq actions préférées de Marc Coucke, qui avait publié à l’époque sa liste d’actions préférées sur Twitter, aurait touché un rendement de 87%.

Les cours des actions Fagron, Lotus Bakeries et Smartphoto ont tous pratiquement doublé. Mithra a augmenté de 160% malgré les problèmes liés à son ancien CEO François Fornieri. La seule déception de la liste fut le producteur de lasagnes Ter Beke qui, depuis lors, a perdu 19% à cause d’une contamination à la listeria. Nul ne sait aujourd’hui si l’entreprise fait toujours partie du portefeuille de Coucke.

Les tweets d’un "influenceur" comme Coucke peuvent avoir un impact sur les cours, ce qui n’est pas du goût de l’autorité de contrôle, la FSMA.

Le rendement moyen des cinq actions de la liste est exactement dix fois plus élevé que celui du Belgian All Share-index, qui reprend toutes les actions belges et a augmenté de 8% au cours de la même période.

Depuis fin 2016, Coucke n’a plus publié de liste d’actions préférées. Les tweets d’un "influenceur" comme Coucke peuvent avoir un impact sur les cours, ce qui n’est pas du goût de l’autorité de contrôle, la FSMA.

À l’abri du coronavirus

Ces dernières années, Coucke a dans de nombreux cas tiré les marrons du feu en bourse, y compris pendant la crise du coronavirus. "Mes investissements en bourse sont en majorité protégés contre le coronavirus. Par contre, mes holdings privés, de Durbuy au RSCA Anderlecht, ont été fortement touchés", a expliqué Coucke pendant une émission de la télévision flamande VIER "Gert Late Night" pendant la crise.

Smartphoto a vu ses commandes en ligne de cadeaux photos s’envoler. AnimalCare profite de la forte demande de services pour animaux de compagnie. Une sélection d’actions choisies par Coucke a augmenté en moyenne de 25% depuis le début de l’année 2020, contre une hausse de 3% pour le Bel20. Nous n’avons pas tenu compte dans ce calcul de ses récents investissements dans Greenyard.

"De nombreux investissements de Coucke ne sont pas connus, mais vous pouvez être certain qu’il a joué le thème de la réouverture avec des actions comme Kinepolis ou Basic Fit"
Un observateur

Il est remarquable de constater que Coucke a opté, avec la Compagnie des Alpes, pour une action ayant besoin d’un monde sans pandémie. "De nombreux investissements de Coucke ne sont pas connus, mais vous pouvez être certain qu’il a joué le thème de la réouverture avec des actions comme Kinepolis ou Basic Fit", explique un observateur. "Coucke est un visionnaire et il croit au retour des évènements et des salles combles."

"Coucke est un visionnaire et il croit au retour des évènements et des salles combles."
Un observateur

Si Coucke publiait une nouvelle liste sur Twitter, il est à parier qu’elle comprendrait de l’immobilier. Ces dernières années, Coucke a déjà investi dans les promoteurs immobiliers Immobel et VGP et dans le gestionnaire de kots étudiants Xior. "Ces dernières années, il a diversifié son portefeuille. Loin de la pharmacie, son domaine de prédilection", explique un expert. La pharmacie, les loisirs et, plus récemment, l’industrie et la technologie sont les piliers sur lesquels le véhicule d’investissement de Coucke, Alychlo, est construit. Le développement d’activités autour de la petite ville wallonne de Durbuy est un cas à part.

"Let your profits run"

Coucke semble être partisan du principe "Let your profits run". Il l’a prouvé avec le fabricant de biscuits Lotus. "J’ai acheté ces actions il y a 20 ans à 35 euros. Le miracle est que je les aie encore et que je ne les aie pas vendues lorsque leur cours avait doublé ou triplé", a récemment déclaré Coucke dans l’hebdomadaire flamand Trends. Aujourd’hui, l’action Lotus flirte avec les 5.000 euros.

Mais à côté de ces grands succès, on trouve aussi des investissements ayant tourné au vinaigre.

Mais à côté de ces grands succès, on trouve aussi des investissements ayant tourné au vinaigre. Les deux erreurs les plus connues sont sans aucun doute le spécialiste en communication Crescent et le distributeur de machines à soupe Fountain. "Coucke est intelligent et calcule plus vite que les autres, mais il décide aussi plus rapidement. Cette dernière caractéristique lui joue parfois des tours", confie une personne qui est en contact régulier avec lui.

Conclusion: ce n’est jamais une bonne idée de suivre aveuglément un investisseur. Mais utiliser Coucke comme source d’inspiration pour faire ensuite ses devoirs ne peut pas faire de mal. "N’oubliez pas non plus que Coucke peut encaisser des échecs mieux que d’autres. Un investissement comme Crescent aurait été un désastre pour moi. Mais c’est différent pour lui", explique un expert en bourse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés