Feu vert pour la prolongation des soldes jusqu'au 15 février

©BELGA

La commission de l'économie de la Chambre a approuvé mercredi à l'unanimité une proposition de loi émanant de députés MR autorisant la prolongation des soldes d'hiver de deux semaines.

La commission de l'économie de la Chambre a donné mercredi son feu vert pour la prolongation des soldes d'hiver jusqu'au 15 février, ce qui permettra son examen jeudi en séance plénière, en vue d'une approbation définitive.

Ce texte, déposé par trois députés libéraux francophones (Denis Ducarme, Florence Reuter et Marie-Christine Marghem), a été adopté par les treize membres de la commission, tous partis confondus.

La proposition vise à donner un coup de pouce aux commerçants touchés par les mesures sanitaires liées à la lutte contre le coronavirus. Elle modifie certaines dispositions du Code de droit économique et prolonge les soldes jusqu'au 15 février, une disposition valable uniquement pour l'année 2021, en vertu d'un amendement adopté mercredi.

Écouler les stocks

Une série d'avis avait été demandée par la commission. Le Conseil supérieur des Indépendants et PME s'était déclaré favorable à une prolongation des soldes de deux semaines, permettant mardi aux ministres de l'Économie, Pierre-Yves Dermagne (PS), et des Indépendants et des PME, David Clarinval (MR), d'apporter leur soutien à la proposition de loi.

"Allonger la période des soldes, c’est éviter les périodes de trop fortes affluences", avait souligné Pierre-Yves Dermagne, qui y voit un bénéfice en termes de risque sanitaire. Son collègue David Clarinval espère que la mesure "constituera une aide complémentaire pour des secteurs qui en ont grandement besoin".

En raison de la crise, les commerçants ont effectivement des stocks plus importants à écouler, et il apparaît que les soldes n'ont pas démarré aussi bien qu'espéré. "Ce stock a en quelque sorte une date de péremption en raison des changements de tendance et de saison, ce qui ne permet pas de les vendre plus tard dans l'année", avait commenté la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe.

Selon le MR, la proposition permet en outre de rencontrer deux objectifs supplémentaires: "d'une part, en étalant la période des soldes, on offre l'opportunité à la population d'étaler ses achats sur une plus longue période de temps. Cela évite les rassemblements de personnes aux mêmes endroits et renforce donc les mesures sanitaires. D'autre part, on évite l'effet d'aubaine qui verrait de nombreux Belges effectuer leurs achats à l'étranger. Nos pays limitrophes ont en effet décidé de décaler leurs soldes. La France et l'Allemagne, ont, par exemple annoncé des soldes jusqu'à la mi-février", a expliqué le député Denis Ducarme.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés