Publicité

Intempéries: 17 candidats retenus pour la location de logements modulaires

Le Commissariat à la reconstruction a dressé le cadastre des logements touchés par les inondations ©REUTERS

L'appel lancé par la Région wallonne pour louer des "conteneurs" afin de reloger les sinistrés des inondations a recueilli 48 offres. Une liste mise à la disposition des communes et sociétés de logements.

Plus de 38.500 logements ont été impactés par les inondations meurtrières qui ont frappé la Wallonie à la mi-juillet, selon les derniers chiffres du Commissariat à la reconstruction présentés ce mardi par le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon, en commission du parlement wallon. Sur les 38.543 logements touchés, 642 ont été totalement détruits ou sont à détruire et 4.940 ont été partiellement détruits.

Le ministre Collignon est par ailleurs revenu sur le détail des mesures prises pour remettre aussi vite et autant que possible des logements à disposition des ménages sinistrés et sans toit.

642
logements
Sur les 38.543 logements touchés, 642 ont été totalement détruits ou sont à détruire et 4.940 ont été partiellement détruits

Logements modulaires

Fin juillet, pour accroître l'offre de logements disponibles, la Société Wallonne du Logement a lancé un marché par accord-cadre pour la location de logements modulaires. Une soixantaine de sociétés ont été contactées pour répondre à cet appel d'offres constitué de différents lots: studio, une chambre, deux chambres, trois chambres, habitats communautaires ou collectifs et location de garde-meubles. Les sociétés consultées sont prioritairement belges ou européennes, affirme Collignon.

Dix-sept participants ont déposé une offre, ce qui représente 48 offres, tous lots confondus. Plutôt que de faire un choix parmi ces soumissionnaires et limiter l'offre disponible, le gouvernement les a classés en fonction de critères définis. Outre le critère de prix, un délai de livraison de six semaines a été imposé, en plus de contraintes d'isolation notamment. Les sociétés de logements, communes et CPAS peuvent s'adresser à ces entreprises classées par lot, en fonction de leurs besoins. Si le premier classé ne peut pas ou plus répondre à une commande, le "client" interroge alors le deuxième classé et ainsi de suite, suivant un système de cascade.

Si le premier classé ne peut pas ou plus répondre à une commande, le "client" interroge alors le deuxième classé et ainsi de suite, suivant un système de cascade.

On retrouve dans cette liste des sociétés wallonnes, comme Homeception, un fabricant de tiny house de Villers-la-Ville ou le déménageur Pierson (Andenne) qui propose aussi des solutions d'entreposages. Parmi les autres sociétés proposées, Gosselin (stockage, Deurne), Idelco (bureaux mobiles, Zwevezel), Be-Steel (constructions à ossature métallique, Aarschot) ou encore le déménageur Mozer.

Ce premier marché vise donc la location (pour 6, 12 ou 18 mois) avec option d'achat en fin de contrat. Un autre marché de même type concernant l'acquisition de logements modulaires a également été lancé le 16 août dernier et est toujours à l'étude à la SWL.

Logements sociaux

Pour accroître l'offre de relogements disponibles à court terme, Collignon proposera au gouvernement wallon, dès ce jeudi, de débloquer une nouvelle tranche de 3,2 millions sur les 25 millions d'euros prévus pour les dix sociétés de logements touchées. Quelque 1.466 logements publics ont été impactés, dont 231 sont totalement sinistrés et 441 fortement abîmés. L'objectif est de rénover rapidement 312 logements publics non touchés, mais qui sont actuellement inoccupés, le plus souvent parce qu'ils nécessitent de petits travaux de rénovation entre deux locataires.

Le gouvernement wallon lancera encore un marché public de location d'un millier de déshumidificateurs durant une période de douze semaines. Sachant qu’il faut plus ou moins un mois pour déshumidifier un logement, l’objectif est donc d’assécher quelque 3.000 logements.

Enfin, le cabinet du logement wallon a également proposé au gouvernement wallon d'étendre aux ménages à revenus modestes et moyens des aides au loyer et au déménagement déjà existantes pour les foyers précaires. Une aide à l'installation qui peut aller jusqu'à 5.000 euros sera encore proposée aux personnes qui quittent un habitat précaire sinistré pour un logement salubre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés