Publicité

Intempéries: le bilan porté à 41 morts et 2 disparus, 202 communes admises au Fonds des calamités

Il était attendu que le chiffre des disparus fluctue pendant quelques jours. ©REUTERS

Le bilan des inondations s'élève désormais à 41 morts et 2 disparus. 202 des 262 communes de Wallonie seront admises au Fonds des calamités, a indiqué le ministre-président wallon.

Le bilan des inondations en Wallonie a été porté à 41 morts et deux disparus. C'est ce qu'a indiqué ce mardi le ministre-président wallon Elio Di Rupo, lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre Alexander De Croo et des autres ministres régionaux.

Pas moins de 202 des 262 communes de Wallonie pourront être admises au Fonds des calamités, a ajouté Di Rupo, sur base d'un rapport de l'Institut royal météorologique (IRM). "Ça vous donne l'ampleur du drame que nous connaissons".

202
communes
Pas moins de 202 des 262 communes de Wallonie pourront être admises au Fonds des calamités.

Commissaires à la reconstruction

Pour coordonner la reconstruction et gérer les mesures d'urgence, le gouvernement wallon a décidé d'instaurer un "commissariat spécial à la reconstruction". Deux commissaires seront à sa tête, en les personnes de Catherine Delcourt et Sylvie Marique.

  • La première est commissaire d'arrondissement pour la Province de Liège et, à ce titre, a déjà assumé les fonctions de gouverneur en l'absence de ce dernier. Elle est spécialisée en planification d'urgence et en gestion de crise. "Notre mission sera de trouver une réponse à chaque problème des gens, avec les pouvoirs locaux", a indiqué Mme Delcourt, qui sera "très présente sur le terrain".
  • Sylvie Marique est la secrétaire générale du Service public de Wallonie (SPW). Son profil l'amènera davantage à coordonner les différentes administrations. "Toutes les compétences wallonnes doivent se mobiliser, afin qu'à chaque problème, une solution soit trouvée", a-t-elle insisté.
Le commissariat spécial à la reconstruction est institué pour un an, mais sa mission pourra être prolongée en cas de nécessité.

Le commissariat spécial à la reconstruction est institué pour un an, mais sa mission pourra être prolongée en cas de nécessité. Il devra assurer la coordination et la gestion des mesures d'urgence et de la reconstruction, formuler des propositions pour un plan de reconstruction dans les communes concernées, et sera placé sous l'autorité du ministre-président Elio Di Rupo. Il pourra compter sur une cellule administrative, des experts administratifs et universitaires, et fera rapport chaque semaine au gouvernement afin de l'informer et le conseiller.

Parmi plusieurs mesures annoncées figure le lancement d'un marché stock de 750 conteneurs pour accueillir des activités économiques détruites par les inondations, ou encore des mesures de dératisation et de dépollution des hydrocarbures.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés