Joëlle Milquet devient "conseillère spéciale" à la Commission européenne

©Photo News

Après avoir annoncé début septembre faire une croix sur la politique locale et régionale, l'ancienne présidente du cdH va renforcer l'équipe Juncker à l'Europe. La Commission européenne vient en effet de nommer Joëlle Milquet en tant que conseillère spéciale pour les réparations des victimes de crimes.

Joëlle Milquet aura bientôt un nouveau collègue, et pas des moindres. L'élue cdH sera bientôt la conseillère spéciale du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Cette mission bénévole sera exercée à temps partiel "en dehors et au-delà de mon actuelle fonction parlementaire et de présidente de la Commission de l’Intérieur", précise Joëlle Milquet.

Son mandat consistera à conseiller le président Juncker sur la manière dont la Commission peut favoriser une meilleure mise en œuvre des règles existantes en matière d'indemnisation des victimes d'actes criminels, y compris les victimes du terrorisme. Une indemnisation qui est souvent entravée par la complexité et la diversité des régimes nationaux de compensation, rappelle la Commission.

Joëlle Milquet, licenciée en droit à l'UCL, se concentrera donc sur la manière d'améliorer la coopération entre les autorités nationales. Elle se penchera aussi sur l'accès à l'information dans des situations transfrontalières et sur les options pour une indemnisation plus rapide et plus équitable dans toute l'Union européenne.

Actuellement députée bruxelloise, elle a précédemment été ministre à de multiples reprises, au sein des exécutifs fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Joëlle Milquet avait annoncé le mois dernier qu'elle ne sera pas candidate aux communales de 2018

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés