Publicité
Publicité
mon argent

Jusqu'à 3.000 euros d'amende si vous ne déclarez pas certains travaux de rénovation

Alors que l'amende maximale en cas de non-déclaration de travaux s'élevait 1.250 euros, elle est désormais fixée sur base du revenu cadastral et peut aller jusqu'à 3.000 euros.