Jusqu'à 50% de rendements en moins pour les légumes

©Anthony Dehez

Sale temps pour les légumes. A cause de la sécheresse, on parle d'une réduction des rendements de 20 à 50% pour les petits pois, et jusqu'à 50% pour les haricots. L'inquiétude guette aussi les fruits.

Nous ne sommes pas les seuls à souffrir de la chaleur. Les fruits et légumes subissent eux aussi les conséquences de la sécheresse. Selon Profel, l'organisation européenne des industries transformatrices de fruits et légumes, la situation actuelle est "la plus sérieuse de ces 40 dernières années"

→ 2018 est la troisième année consécutive durant laquelle le secteur doit faire face à de "graves problèmes".

Cet hiver, aux rayons surgelés et conserves, les étals seront sans doute moins bien garnis que d'habitude. "Les unités de transformation ont souffert de livraisons réduites et irrégulières de légumes, entraînant une hausse des coûts et une baisse de la production", insiste l'organisation.  

Ainsi, on parle d'une réduction des rendements de 20 à 50% pour les petits pois, et jusqu'à 50% pour les haricots

Pour les oignons, les rendements annoncés sont de 15 à 50 % inférieurs alors que les courgettes et les épinards "sont également touchés"

Dans certaines régions, l’ensemencement d’une seconde récolte - épinards, haricots ou choux-fleurs - n’est tout simplement pas possible en raison de la sécheresse.
Profel

Au rayon fruits, les producteurs sont inquiets pour les poires et les pommes. Malgré un taux de sucre élevé, la récolte est avancée d'une semaine par rapport à la normale. Or, les arbres manquent d'eau. Résultat: les fruits sont plus petits que d'habitude. 

À l'inverse, tomates, poivrons et raisins sortent du lot. Les rendements sont en augmentation. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content