Karin Gérard porte plainte contre la DH

Deux jours après l'agression, la juge avait repris le travail, blessée. ©Photo News

L'agression de la magistrate Karin Gérard début janvier n'est pas confirmée par l'enquête. Fausse déclaration? C'est ce qu'annonce la DH. La juge dément formellement cette version et a décidé de porter plainte contre le journal.

La présidente de chambre à la cour d'appel de Bruxelles, Karin Gérard, va porter plainte contre la Dernière Heure qui a émis des doutes dans un article face aux déclarations de la juge concernant son agression. "Les articles publiés ce 27 janvier sont caractérisés par une intention de lui nuire et que, de surcroît, ils se fondent sur des informations parcellaires et tronquées retirées du dossier répressif" expliquent ses avocats - Jean-Pierre Buyle et Marc Uyttendaele - dans un communiqué.

Ils ajoutent que "les médecins ont constaté, avec photos et IRM à l’appui, le jour des faits que les lésions subies par Karin Gérard étaient conformes à ses déclarations".  

Pas de confirmation d'agression

©Dernière Heure

L'enquête ouverte après l'agression présumée de Karin Gérard ne permet pas de confirmer les déclarations de la victime estimait ce mercredi La Dernière Heure. Cette information a été confirmée par la porte-parole du parquet de Bruxelles, Ine Van Wymersch. L'affaire n'est pas encore classée sans suite. Selon les procédures, le parquet pourrait décider d'ouvrir une enquête contre la magistrate.

Karin Gérard avait déclaré avoir été victime d'une agression le mardi 5 janvier dernier à la sortie du palais de justice. Elle avait décrit les auteurs présumés comme trois individus de type slave. Elle avait fait état de blessures - un nez fracturé, une lèvre suturée et une commotion cérébrale - et du vol de ses bijoux. Selon la DH, la valeur du butin se situerait entre 50.000 et 60.000 euros. L'affaire avait déclenché une polémique autour de la sécurité des magistrats.

La DH évoque la possibilité d'une fausse déclaration. Le quotidien avance l'hypothèse d'une mauvaise chute sous l'influence de l'alcool à la sortie d'un café, où la magistrate se trouvait à l'heure de l'agression présumée. Il ajoute que cet incident peut avoir été suivi du vol de ses bijoux. Ces éléments ne sont toutefois pas confirmés par le parquet de Bruxelles.

Qui est Karin Gérard? Certainement l'une des plus grandes figures de la justice belge. Voici son portrait.

"Karin Gérard dément de la manière la plus formelle"

Ce mercredi après-midi, la cour d'appel de Bruxelles a également réagi par communiqué: Karin Gérard "déplore que certains journalistes présentent les éléments qui leur ont été rapportés ainsi que les suppositions qu'ils en déduisent comme des faits accomplis, alors que, selon les informations dont dispose la cour, l'enquête serait toujours en cours".

"Madame Karin Gérard (...) dément de la manière la plus formelle les faits tels qu'ils sont relatés dans certains journaux et réfléchit actuellement aux mesures éventuelles à prendre", indique la cour d'appel. "Conformément aux instructions qui lui sont données par son chef de corps, le premier président de la cour d'appel de Bruxelles, elle s'abstiendra personnellement de tout autre commentaire".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés