Publicité

Khattabi peut payer les tensions MR/Ecolo

La candidature de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle repasse au menu du Sénat vendredi. ©BELGA

Les accrochages entre MR et Ecolo ont été nombreux ces dernières semaines. Au point que les libéraux rechignent à soutenir la candidature de l'ex-coprésidente des verts à la Cour constitutionnelle. Le vote a lieu ce vendredi.

Forcément, la symbiose ne sera jamais totale entre Ecolo et MR. Mais, depuis quelques semaines, l'atmosphère est particulièrement tendue entre les deux formations associées au sein du gouvernement wallon, mais également au niveau fédéral puisque les verts offrent leur soutien de crise au gouvernement Wilmès. 

Les partenaires rivaux se sont chamaillés au sein de l'exécutif wallon dans le dossier du photovoltaïque. La sortie du MR sur la culture (le Soir de samedi) a crispé les écologistes dont la ministre – de la Culture –, Bénédicte Linard, n'avait pas chômé ces dernières semaines en la matière. Entre verts et bleus quelques inélégances sont signalées en coulisse.

Et au fédéral? Rien de tout cela, assure le chef de groupe Ecolo Georges Gilkinet qui rappelle les votes conjoints des deux partis à diverses occasions à la Chambre. Par exemple, sur l'arrivée en Belgique de mineurs non accompagnés ou encore sur l'exclusion des aides d'État pour les entreprises en lien avec les paradis fiscaux.

À l'évidence, c'est surtout au MR que l'agacement est à son comble. Le président Georges-Louis Bouchez n'a toujours pas digéré d'avoir perdu la présidence de la RTBF gagnée par Ecolo, a très peu goûté aux critiques émises par les verts après le Conseil national de sécurité du 24 avril.

"Pour ceux qui voyaient dans ce kern + la préfiguration d'un futur gouvernement, c'est l'échec. Et c'est largement imputable à Ecolo..."
Un poids lourd libéral

Et l'on se plaint également en haut lieu sur, restons poli, de chipotages verts observés au sein du kern des 10 partis qui se réunit le samedi. "Pour ceux qui voyaient dans ce kern + la préfiguration d'un futur gouvernement, c'est l'échec, va jusqu'à dire un ténor bleu. Et c'est largement imputable à Ecolo..." 

"On ne comprend pas Ecolo", dit-on aussi où l'on pointe surtout l'attitude du coprésident Jean-Marc Nollet. À la décharge des écologistes, ce n'est pas chez un Georges-Louis Bouchez qu'on trouvera la fibre environnementale la plus affirmée parmi les libéraux, ironise-t-on jusqu'à l'intérieur du MR.

Dans ce contexte, le Mouvement réformateur "se tâte" au sujet de son soutien éventuel à la nomination de Zakia Khattabi comme juge à la Cour constitutionnelle. Le nom de l'ex-coprésidente d'Ecolo, aujourd'hui députée fédérale, sera proposé au vote des 60 sénateurs ce vendredi et, après avoir échoué une première fois, Zakia Khattabi aura à nouveau besoin de 40 votes pour passer. Lors du premier scrutin (secret), elle avait pu compter sur le soutien au moins partiel des libéraux.  

"Aujourd'hui, on ne se bouscule pas pour la soutenir au MR", entend-on du côté de la Toison d'Or où le fait d'avoir reproposé Zakia Khattabi après un premier vote négatif passe difficilement. La question n'est pas tranchée, mais c'est mal parti, semble-il, pour l'écologiste bruxelloise

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés