L'accord sur les titres-services coince encore

La fédération des employeurs du secteur des titres-services, présidée par Herwig Muyldermans, ne peut pas signer l'accord sectoriel conclu en février. ©Photo News

Encore raté...Les employeurs du secteur des titres-services ne peuvent pas signer le projet d'accord sectoriel conclu début février avec les syndicats.

Après des mois de négociations, ponctués de plusieurs manifestations, les syndicats et les patrons du secteur des titres-services étaient parvenus début février à un protocole d'accord visant à rehausser le salaire des aides-ménagères. Approuvé ces dernières semaines par la base des organisations syndicales, l'accord est donc à nouveau bloqué. 

Cela fait un an maintenant que Federgon fait lanterner les aide-ménagères.
Front commun syndical

Officiellement, les employeurs évoquent des "raisons technico-juridiques" pour justifier leur refus de le parapher en l'état. "Nous déplorons vivement ce report et tenons à nous en excuser. Nous examinons actuellement l’aspect juridique de la question et espérons pouvoir parvenir dans les meilleurs délais à une solution qui soit acceptable pour toutes les parties. Nous voulons absolument respecter l’esprit de l’accord", assure Herwig Muyldermans, le directeur général de la fédération des employeurs Federgon.

Sur le banc syndical, on s'échauffe: "Cela fait un an maintenant que Federgon fait lanterner les aides-ménagères. Il est plus que temps que la fédération assume et signe l’accord qu’elle a négocié." Le front commun laisse d'ailleurs entendre qu'il pourrait organiser de nouvelles actions si la situation n'évolue pas favorablement. "Les travailleurs n’accepteront pas d’être une valeur d’ajustement", martèle-t-il.

Les désaccords semblent toujours loin d'être balayés dans le secteur des titres-services.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés