L'aide du "Fonds de transition juste" représenterait 6 euros par Belge

Le vice-président de la Commission en charge du Climat, Frans Timmermans, au cours d'un débat mardi sur le fonds de transition juste. ©EPA

La Belgique peut compter sur un maigre soutien de 68 millions d’euros au titre du futur "Fonds de transition juste" présenté mardi par la Commission européenne, trois fois moins que les Pays-Bas.

La Belgique devrait pouvoir compter sur 68 millions d’euros d’aide au travers du futur "Fonds de transition juste" proposé par la Commission européenne, a-t-on appris à deux sources. Si le montant n’est pas spectaculaire, c’est que ce fonds de 7,5 milliards d’euros est avant tout destiné à soutenir les pays dépendants des énergies les plus polluantes, du charbon à la tourbe, en passant par le schiste bitumineux.

Ainsi, alors que l’intensité de l’aide représente 6 euros par Belge, elle atteindrait 53 euros par Polonais. La Pologne est de très loin le premier bénéficiaire du futur fonds, avec une aide plafonnée à 2 milliards d’euros. L’Allemagne obtiendrait 877 millions d’euros, et la Roumanie 757 millions. Dans un registre plus comparable à la Belgique, les Pays-Bas peuvent compter sur 220 millions d'euros.

Les 68 millions iront-ils plutôt vers La Louvière ou Anvers?

Il est trop tôt pour savoir quels arrondissements administratifs de Belgique pourront bénéficier du coup de pouce du Fonds de transition juste. La Commission européenne n’a pas encore publié la méthodologie employée pour arriver à sa ventilation par pays. Les 68 millions iront-ils plutôt vers La Louvière ou Anvers? La réponse est attendue le mois prochain seulement, quand la Commission publiera ses rapports par pays dans le cadre du semestre européen, le cycle de coordination des politiques nationales.

Reste à voir comment les États membres vont accueillir la nouvelle proposition. Elle est censée encourager les pays les moins avancés dans la transition énergétique, au premier rang desquels la Pologne, à s'engager vers la neutralité carbone. Mais elle implique dans l'esprit de la Commission un ajustement à la hausse du cadre budgétaire de l'Union européenne. La négociation cadre financier pluriannuel pour 2021-2027 semble avoir trouvé un point d’équilibre sur le montant de 1.087 milliards d’euros – il n’est pas sûr qu’on pourra y ajouter 7,5 milliards, observe une source nationale.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect