Meurtre d'Ilse Uyttersprot: le suspect placé sous mandat d'arrêt

©Photo News

L'homme suspecté de l'assassinat de l'échevine et ancienne bourgmestre d'Alost Ilse Uyttersprot (CD&V) a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction ce mercredi.

L'homme de 49 ans suspecté d'avoir tué l'échevine et ancienne bourgmestre d'Alost Ilse Uyttersprot a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction pour assassinat, a confirmé mercredi le parquet de Flandre orientale.

L'homme s'était rendu mardi matin à la police locale en annonçant qu'il avait tué la femme de 53 ans. La police a retrouvé ensuite le corps sans vie de l'ancienne bourgmestre, tuée dans des circonstances suspectes dans une habitation de la Meuleschettestraat. Le laboratoire, le juge d'instruction, le parquet et le parquet général sont descendus sur les lieux, ainsi que la police judiciaire fédérale (PJF), qui mène l'enquête. Selon le parquet, les faits ont eu lieu dans le cadre de la sphère relationnelle.

Le bourgmestre d'Alost Christoph D'Haese (N-VA) a réagi plein d'incrédulité ce mardi à l'annonce de la mort de l'échevine et ancienne bourgmestre. "Alost est complètement abattu", a-t-il indiqué ce mardi à l'agence Belga. Il s'agit d'"un acte non politique, qui s'est déroulé dans la sphère relationnelle", a-t-il ajouté.

Ilse Uyttersprot avait 53 ans. À la fin de l'année dernière, une querelle politique s'est intensifiée à Alost entre les partenaires de coalition, le CD&V et la N-VA, parti du bourgmestre actuel. Ilse Uyttersprot a alors perdu son poste de bourgmestre et n'a épargné d'aucune critique l'accord de gouvernance de M. D'Haese. Elle avait également fait la une de l'actualité en 2011 après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'elle dans une situation intime avec son compagnon.

Les réactions s'enchaînent

"La mort d'Ilse Uyttersprot nous affecte tous fortement", a réagi ce mardi le président du CD&V, Joachim Coens. "Quelle terrible nouvelle. (Je souhaite) beaucoup de force à la famille et aux proches", a-t-il commenté sur Twitter.

Uyttersprot et Coens se connaissaient bien, ayant siégé ensemble au sein des Jeunes CD&V.

D'autres figures du parti ont aussi réagi. La ministre flamande Hilde Crevits a exprimé son "incrédulité" face à la nouvelle. "Nous avons étudié le droit ensemble pendant 5 ans à l'UGent et vécu tant d'années en politique ensemble. Courage à la famille et aux amis", a-t-elle commenté.

Le ministre de la Justice Koen Geens parle, lui, d'un drame horrible. "Il n'y a pas de mots pour cela. Chère Ilse, tu nous manqueras tant. Tu étais si engagée pour Alost et le CD&V."

D'autres personnalités politiques non chrétiennes-démocrates ont aussi réagi.

Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) a ainsi exprimé sa consternation et ses condoléances. Bart Somers (Open Vld) évoque, lui, une nouvelle inimaginable.

Au nom de tout le MR, son président Georges-Louis Bouchez a lui aussi témoigné de son soutien à la famille et aux amis de la victime.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés