L'embellie sur l'emploi est surfaite, selon l'Ires

©Photo News

L’amélioration des chiffres du chômage est à relativiser, estiment les auteurs d’une analyse parue dans la revue "Regards économiques", de l’UCL.

Récemment, l’Office national de l’emploi annonçait que le nombre de chômeurs était au plus bas depuis 1992. Son rapport annuel recense 570.902 chômeurs en moyenne en 2015, contre 705.815 en 1992, soit une baisse de 19%.

La revue "Regards économiques", éditée par l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires) de l’UCL, relativise les statistiques de l’Onem et démontre à travers une étude que le chômage est plus élevé aujourd’hui qu’au début des années 90.

©mediafin

Muriel Dejemeppe et Bruno Van Der Linden, les deux auteurs de l’étude, indiquent que l’Onem ne prend en compte que les chômeurs indemnisés alors que pour pouvoir dénombrer la population sans emploi, il faut dépasser cette notion, surtout lorsque des réformes modifient les règles d’accès aux allocations de chômage.

De multiples aspects

Au delà du seul nombre de chômeurs complets indemnisés, il faut en fait prendre en compte d’autres facteurs, comme le taux de chômage et l’hétérogénéité du risque de chômage, estiment les auteurs de l’étude de l’Ires. Si, en effet, on jette un coup d’œil attentif à la courbe du taux de chômage harmonisé (un taux calculé par Eurostat), on peut constater qu’il tournait aux alentours de 7% en 1992, alors qu’il dépasse les 8% en 2015. Ce taux n’est que rarement descendu en dessous de la barre des 8% depuis le début des années 2000. Une diminution du taux est visible en 2015, certes, mais elle reste anecdotique.

Le risque de chômage est également très variable d’une région à l’autre. "Il est bien connu que l’évolution historique d’une moyenne nationale peut cacher des évolutions différentes une fois qu’on distingue des sous-groupes de population". Ainsi, le taux de chômage en Wallonie s’élevait à 11,8% en 2014 alors qu’il n’était que de 5,1% en Flandre.

La revue démontre ainsi que le combat contre le chômage est encore loin d’être remporté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés