analyse

L'ombre du coronavirus plane sur le Royaume

Le Fédéral et les entités fédérées se réuniront régulièrement pour évaluer la situation. ©BELGA

Le spectre du coronavirus plane désormais sur la Belgique. Au total, huit cas ont été enregistrés dans le pays. La Première ministre Sophie Wilmès appelle au "calme et à la sérénité". Les grands événements sont maintenus.

  • Six nouveaux cas

Six nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Belgique. Au total, cela porte le nombre de personnes atteintes par le Covid-19 à huit sur le territoire belge. Un patient revenu de la ville chinoise de Wuhan a pu quitter l'hôpital, guéri, le 15 février dernier. "Ce premier cas était en quelque sorte un test, maintenant on y est", estime la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD).

8
Nombre de cas de coronavirus répertoriés en Belgique
Huit personnes ont été infectées par le coronavirus en Belgique. L'une d'entre elles a été guérie. Les sept autres sont suivies à domicile ou dans les hôpitaux de référence.

Les six nouvelles personnes infectées revenaient de zones à risque du nord de l'Italie. Plusieurs d'entre elles proviennent de la même famille. Dimanche, une Belge de retour de France avait déjà été contrôlée positive. Tous ces patients se trouvent actuellement soit à leur domicile avec des mesures particulières d'isolement, soit dans l'un des hôpitaux de référence: le CHU Saint-Pierre à Bruxelles et l'UZ d'Anvers

  • Dépistage

Des centaines de tests sont en cours de réalisation au laboratoire de la KULeuven. À en croire le professeur Herman Goossens de l'université d'Anvers, les critères utilisés pour tester les personnes susceptibles d'être infectées sont trop stricts. Un dépistage plus large serait souhaitable, assure-t-il. Un avis que Maggie De Block ne partage pas, estimant que cela reviendrait à "chercher une aiguille dans une botte de foin". La ministre rappelle par ailleurs que toutes les décisions sont prises avec le soutien d'un comité scientifique.

Dès ce mardi, le SPF Santé publique fera le point chaque jour à 10h sur le nombre de personnes contaminées.

  • Action politique
"Nous suivons la situation pas à pas, sans exagération, mais sans minimiser non plus."
Sophie Wilmès
Première ministre

La Belgique a enclenché ce week-end la phase 2 de sa stratégie de lutte contre le Covid-19. En vertu de celle-ci, les patients sont isolés pour "être soignés en toute sécurité". Toutes les personnes avec lesquelles ils ont eu des contacts étroits sont par ailleurs répertoriées et placées sous surveillance.

Les ministres-présidents des entités fédérées ainsi que la Première ministre Sophie Wilmès (MR), flanqués de leurs ministres compétents respectifs, se sont en outre réunis lundi matin. "Nous suivons la situation pas à pas, sans exagération, mais sans minimiser non plus. Nous appelons au calme et à la sérénité, a assuré Wilmès. Il faut que les décisions qui sont prises soient cohérentes entre le nord et le sud du pays. Et il y a la volonté autour de la table de prendre des décisions sur la base des avis scientifiques et dans la cohérence." Une nouvelle réunion impliquant le Fédéral et les entités fédérées aura lieu mercredi.

À Bruxelles, les autorités régionales ont déconseillé aux communes et aux autres organisations de prendre des mesures préventives isolées

  • Écoles

Aucune mesure spécifique n'a été prise pour le moment dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, alors que viennent de s'achever les vacances de carnaval. L'annulation des voyages scolaires n'est pas préconisée, mais un appel à la prudence a été lancé.

  • Grandes manifestations
"Nous suivons attentivement les avis des instances officielles. Nous mettrons en place les recommandations qu'elles pourraient nous faire, mais rien de nouveau n'est prévu pour le moment."
Frédéric François
Directeur du salon Batibouw

Bien que tous les événements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné soient annulés en France, une telle mesure n'est pas d'actualité en Belgique. Au salon Batibouw, qui s'est ouvert samedi au Heysel, des mesures préventives ont été prises. "Nous suivons attentivement les avis des instances officielles. Nous mettrons en place les recommandations qu'elles pourraient nous faire, mais rien de nouveau n'est prévu pour le moment", nous explique le directeur du salon, Frédéric François. Du côté de la Foire du Livre, qui débutera jeudi à Tour & Taxis, l'annulation n'est pas envisagée.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés