La Belgique perd quatre places dans la course contre le réchauffement

La première ministre Sophie Wilmès représentait la Belgique à l'ouverture de la COP25 de Madrid, le 2 décembre. ©REUTERS

La Belgique se classe 35e dans Climate Change Performance Index publié ce mardi en marge de la COP25 de Madrid. La Suède est championne du classement, tandis que les États-Unis deviennent le pays affichant la plus mauvaise performance.

La Belgique a perdu quatre places dans le classement du Climate Change Performance Index (CCPI), dont l'édition 2020 a été publiée ce mardi en marge de la COP25 de Madrid. La Belgique est tombée à la 35e place, entre l'Espagne et l'Afrique du Sud, alors qu'elle était encore à la 31e place l'an dernier.

Aucun des pays étudiés n'est déjà sur une voie compatible avec les objectifs de l'Accord de Paris.
CCPI 2020

Le CCPI est un indice standard développé par Germanwatch et le NewClimate Institute. Il est publié en partenariat avec la plateforme d'ONG Climate Action Network. Il évalue les performances nationales sur base des émissions de gaz à effet de serre, de la place du renouvelable dans le mix énergétique, de l'utilisation d'énergie et de la politique climatique.

Le classement souligne que les émissions baissent dans 31 des 57 "grands pays émetteurs" considérés, qui produisent, à eux seuls, 90% des émissions mondiales. "La consommation mondiale de charbon baisse et le boom de l'énergie renouvelable se poursuit", indiquent les auteurs.

La Suède championne, les États-Unis cancres

La Suède reste championne de la lutte contre le réchauffement parmi les grands pays émetteurs, suivie du Danemark. Mais, comme les autres années, les trois premières places du classement sont laissées vides parce que "aucun des pays étudiés n'est déjà sur une voie compatible avec les objectifs de l'Accord de Paris".

Pour la première fois, les États-Unis remplacent l'Arabie Saoudite au poste de pays à la plus mauvaise performance. Avec l'Australie, ces trois-là forment le trio de grands pays aux performances les plus inquiétantes. En Europe, les pays les moins bien classés sont la Pologne et la Bulgarie.

L'Union européenne recule également

L'Union européenne, dans son ensemble, recule de la 16e à la 22e place. Elle pourrait rapidement remonter le classement si elle concrétise la volonté affichée par la commission d'Ursula von der Leyen de fixer un objectif contraignant de 55% de réduction d'émissions pour 2030 par rapport à 1990 et de viser la neutralité carbone pour 2050 – comme le Conseil européen pourrait le faire ce jeudi.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n