Publicité

La Belgique repasse sous les 500 lits de soins intensifs occupés par le Covid

Repasser sous les 500 lits de soins intensifs Covid? Cela n'était plus arrivé depuis le 15 mars. ©Photo News

Le Codeco avait fixé deux conditions afin de pouvoir procéder aux assouplissements du 9 juin. La première est remplie; la seconde devrait l'être la semaine prochaine.

Le cap est certes symbolique, mais il fait plaisir à être franchi. Ce jeudi, la Belgique comptait moins de 500 lits de soins intensifs occupés par des personnes frappées par le Covid-19. Il y en avait 491 au total, pour être précis, d'après le décompte effectué par Sciensano – un chiffre qui devait toutefois encore être consolidé.

491
Patientes et Patients Covid aux soins intensifs
Ce jeudi, la Belgique est passée sous la barre des 500 lits de soins intensifs accaparés par le coronavirus.

491, contre 508 la veille. Un cap qui avait été franchi, à la hausse, le 15 mars dernier, alors que se formait la troisième vague. Ce qui nous renvoie plutôt au 26 décembre 2020, lors du reflux de la deuxième vague.

Deux conditions

Symbolique, disions-nous, mais pas que. Souvenez-vous: lors du dernier Comité de concertation, le 11 mai, la salve d'assouplissements promise pour le 9 juin était conditionnée au respect de deux critères sanitaires – le bâton ayant tendance à accompagner la carotte. Un: passer sous le seuil des 500 patients de soins intensifs, tout en suivant une tendance baissière. Nous y sommes.

Voici la première salve d'assouplissements prévue pour le 9 juin.

Deux: 80% des "personnes vulnérables protégées", avait lâché le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld). De qui s'agit-il? Pas des personnes âgées – de toute façon, en Belgique, plus de 90% des 65 ans et plus ont déjà reçu une première dose de vaccin. Renseignement pris auprès de la task force vaccination, cette appellation recouvre les personnes présentant un ou des facteurs de comorbidité, et âgées de 18 à 65 ans.

"On devrait atteindre les 80% dans le courant de la semaine prochaine."
Christopher Barzal
Porte-parole de la task force vaccination

Et là, où en est-on? Pas loin, même si les difficultés ont tendance à surgir dans la dernière ligne droite. Sur le million et demi de personnes à risques, il n'en restait plus que 6.000 à inviter, signalait la task force en ce début de semaine. "Ce qui sera fait d'ici peu."

74,9%
Personnes à risques de 18 à 65 ans vaccinées
Ce jeudi, près de 75% des Belges de 18 à 65 ans présentant un ou plusieurs facteurs de comorbidité ont déjà reçu une première dose de vaccin. L'objectif des 80% est à portée de main. Même si des disparités régionales existent, Bruxelles (64,7%) affichant un retard sur la Wallonie (72,4%) et la Flandre (77,6%).

Bien sûr, invitation ne rime pas forcément avec vaccination. Ce jeudi, le compteur affichait un taux de vaccination de 74,9% de personnes à risques âgées de 18 à 65 ans – on parle bien ici d'une première dose. "Et on devrait atteindre les 80% dans le courant de la semaine prochaine." À temps pour les assouplissements du 9 juin, donc. Mais aussi pour le Codeco de vendredi prochain.

Bamboche, alors?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés