La police invite les automobilistes à pointer les zones à risque

©BELGA

Le 10e "marathon-speed", l'opération de contrôle de vitesse menée par la police fédérale, commence le 17 octobre prochain. En attendant, la police et l'institut Vias appellent les automobilistes à enrichir une carte interactive des zones présentant un risque pour leur sécurité.

Arrive bientôt une nouvelle opération de contrôle de votre vitesse. Le dixième "Marathon-speed" commencera le 17 octobre prochain dès 6 heures, et cela pour 24 heures. La police fédérale compte déployer tout un arsenal de radars pour attirer votre attention sur les mauvaises habitudes en voiture.

L'opération risque de faire pleuvoir des amendes sur les automobilistes. Koen Ricour, directeur de la police fédérale de la route a rappelé les revenus qui seront générés lors de l'opération n'en sont pas le but premier, car "dans un monde idéal, personne ne serait flashé".

L'appel de la police aux citoyens

Les deux projets de l'institut Vias à suivre avant la fin de l'année

  • La boite noire: ce curieux objet devrait faire sa première apparition dès la fin du mois d'octobre. L'institut Vias, en collaboration avec le Ministère de la justice, proposera aux personnes condamnées pour leurs infractions sur la route l'installation d'une boîte noire dans leur voiture. Le dispositif, sur base volontaire, permettra à ceux qui le souhaitent d'être suivi par un coordinateur.

L'institut Vias (l'ex IBSR) développe de nouvelles technologies pour engager les citoyens dans la sécurité routière. L'institut, qui vient de célébrer son 1er anniversaire, a mis au point un site web permettant aux Belges de contribuer à l'opération. Vous pourrez remplir une carte sur internet, indiquant les zones où vous avez remarqué une circulation à risque. Le site avait recensé plus de 500.000 points noirs lors de sa précédente édition en 2017.

8%
de décès en moins sur les routes belges en 2017
Selon Statbel

Si le taux d'accident sur les routes baisse d'année en année, 615 personnes sont mortes sur nos routes en 2017. La vitesse excessive demeure l'une des principales causes d'accidents. Pour y remédier, l'institut Vias a choisi une opération à double tranchant: privilégier la coopération citoyenne tout en affichant clairement les sanctions. Pour que la prévention soit efficace, il faut que "le risque de se faire contrôler soit évident", a reconnu Benoit Godart, porte-parole de l'institut Vias. 

Le syndicat policier SNPS appelle à boycotter le marathon de la vitesse

Le SNPS, le syndicat national de la police a lancé ce jeudi une action pour "secouer les politiques", selon Carlo Medo, son président. 

Le syndicat, qui représente environ 18,000 membres, appelle à deux actions:

  • le boycott du marathon de la vitesse en octobre prochain
  • une grève des amendes de la route la dernière quinzaine de septembre. Face à des infractions mineures, les policiers concernés devraient "se limiter à une attitude éducative et à des remarques verbales envers les usagers de la route", a expliqué le président du SNPS

"Les gens sont fatigués, ils veulent faire leur travail de policier. En raison de la grave pénurie de personnel, les policiers sont sans arrêt sous pression". Le syndicat prévoit des actions ciblées, en réponse à la réforme du régime maladie des fonctionnaires, à la réforme des pensions et au statut disciplinaire des policiers. 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content