Quarantaine obligatoire en revenant de zone rouge: quels sont les pays concernés?

Test et quarantaine seront bien obligatoires pour certains Belges de retour de l'étranger. ©Photo News

Le Comité de concertation a décidé que les personnes revenant d'une zone rouge devront obligatoirement se soumettre à un dépistage et à une quarantaine.

Le Comité de concertation a décidé ce matin des mesures à faire appliquer aux Belges revenant de zones à risques. En effet, certains pays, comme l'Espagne, reconfinent depuis peu certaines zones. Alors, quarantaine, test, qui doit faire quoi?

2
tests
Le double testing sera obligatoire pour les personnes revenant d'une zone rouge.

Les personnes revenant de zones rouges devront obligatoirement se soumettre à un dépistage et une quarantaine. Il s'agira d'un double test: le jour du retour et un second quelques jours plus tard. La durée de la quarantaine devrait dépendre des résultats de ce double testing. En effet, le virus n'est pas détectable immédiatement après contamination. Il l'est généralement après 4 à 5 jours, mais parfois deux semaines plus tard seulement.

Qu'entend-on par "zone rouge"? Il s'agit des villes, communes, arrondissements, régions ou pays reconfinés par les autorités. Cela concernait, après la mise à jour du lundi 13 juillet, Malte, la Norvège et la Suède. Au Portugal, figurent également en zone rouge le quartier de Santa-Clara, plusieurs quartiers de la touristique Sintra (Queluz-Belas/Massamá-Monte Abraão/Agualva-Mira Sintra/Algueirão-Mem Martins/ Rio de Mouro/Cacém-São Marcos), les localités d'Amadora, Odivelas et plusieurs quartiers de Loures (Camarate, Unhos, Apelação/Sacavém-Pior Velho). Ces localités sont situées dans la région de Lisbonne. En Espagne, le district "La Segria" (province de Lerida, Catalogne) et le district "La Mariña" (province de Lugo, Galice) sont repris en zone rouge.

La liste des zones rouges est régulièrement mise en jour sur le site des Affaires étrangères.

Le changement du code couleurs d'une destination ne sera, dans la plupart des cas, pas un motif d'annulation.

Zone orange

Pour les zones orange (Chypre, le Danemark, l'Islande, l'Irlande, la Bulgarie, la Croatie, le Luxembourg et la Roumanie), la Belgique déconseillera fortement les voyages. Les voyageurs de retour sont fortement invités à se soumettre à un dépistage et une quarantaine. Une zone est classée orange quand les villes, communes, arrondissements, régions ou pays pour lesquels un risque sanitaire élevé est constaté.

Le ministère des Affaires étrangères tient à jour la liste des zones sur son site. Pour les zones vertes, seule la prudence est demandée.

Comment? Où? Combien de temps?

Les modalités d'application de ces mesures n'ont pas encore été précisées. On rappelle que la prévention est du ressort des Régions, et non du niveau fédéral. "Pour l'instant, il s'agit d'une décision de principe, explique le porte-parole du gouvernement wallon, Sylvain Jonckheere. L'objectif est d'avoir un canevas commun au nord, au sud et à Bruxelles. Les modalités sont discutées en ce moment entre les Régions, et le seront encore dans les prochains jours."

"Si les voyageurs sont contraints à être placés en quarantaine, que ce soit en Belgique ou à l'étranger, ou que les plages ou les bars sont fermés, nous demanderons à nos clients de modifier leur réservation ou de chercher une alternative."
Tim Van den Bergh
Porte-parole de Sunweb

Les modalités de la quarantaine sont déjà inscrites dans le cadre légal des trois Régions. Mais celles-ci n'ont pas été élaborées pour le cas précis du Covid-19. A Bruxelles, la notion de quarantaine existe dans les textes légaux, mais la Région doit s'appuyer sur les communes. En Wallonie, il est question d'une quarantaine forcée en hôpital, ce qui n'est pas adapté à la situation actuelle. "Les textes sont en cours de modification. Il s'agit d'une modification décrétale, il faut passer par le Parlement", précise encore le porte-parole du gouvernement wallon.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés