Publicité

La réforme des rythmes scolaires approuvée

©Hamid Azmoun

La réforme du calendrier scolaire a été approuvée par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec un assouplissement concernant le décalage entre Communautés.

La réforme des rythmes scolaires a été approuvée en première lecture par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce jeudi. Cette réforme doit s'appliquer dans l'enseignement obligatoire et l'enseignement artistique à horaire réduit à partir de la rentrée scolaire de septembre 2022.

L'année scolaire ne s'achèvera plus le 30 juin, mais le premier vendredi du mois de juillet.

Cette réorganisation consiste à alterner des périodes de sept semaines d'apprentissage avec des périodes de deux semaines de congé à la Toussaint, Noël, Carnaval et Pâques. La réforme prévoit aussi de faire commencer l'année scolaire, non plus le 1er septembre, mais dès le dernier lundi d'août. Celle-ci ne s'achèvera plus le 30 juin, mais à chaque fois le premier vendredi du mois de juillet.

Suivant ce nouveau modèle, les calendriers scolaires ne seront toutefois plus strictement identiques d’une Communauté à l’autre. "Compte tenu des difficultés organisationnelles que ces décalages peuvent susciter, une mesure d’assouplissement du principe "7/2" a été prévue. Grâce à cette souplesse, les familles qui fréquentent deux Communautés linguistiques auront encore 10 à 11 semaines de congés en commun sur un total de 14 à 15 semaines de congés par an", rassure le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans un communiqué.

Des moyens ont par ailleurs été dégagés pour compenser les impacts sur l’accueil temps libre et sur les secteurs sport et jeunesse en concertation avec la ministre de l’Enfance Bénédicte Linard et la ministre de la Jeunesse et des Sports Valérie Glatigny.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés