Le Français en Belgique, un évadé fiscal?

L'achat de Depardieu d'une villa à Néchin, ville belge proche de la frontière française, avait fait couler beaucoup d'encre en 2012. ©Thierry du Bois

Les Français sont de plus en plus nombreux à venir s'installer en Belgique, mais pour quelles raisons? Loin des idées préconçues et clichés habituels, une étude rapporte que moins de 1 % des Français installés en Belgique ont choisi de s'y établir pour échapper au fisc.

"Tu es Français et tu habites en Belgique, t'es un évadé fiscal alors?", la blague est commune. Après Depardieu à Néchin et d'autres histoires largement relayées de personnalités françaises venant s'installer en Belgique pour échapper au fisc, l'association est facile.

Et pourtant, la proportion de Français venant s'installer en Belgique pour des raisons fiscales est absolument minime. Selon une étude réalisée par le Consulat général de France à Bruxelles et relayée par La Libre, ces évadés fiscaux ne représentent en réalité même pas 1% des Français établis en Belgique. 

1%
La proportion d'évadés fiscaux dans les Français installés en Belgique, selon le Consulat de France à Bruxelles.

1%, cela représente à peine 1.000 individus sur les 120.000 Français inscrits au Consulat de Bruxelles en 2014. Franchement pas de quoi généraliser. Et en effet, en comparaison, le nombre d'étudiants français venus étudier en Belgique est de 16.000. Il y aurait donc seize fois plus d'étudiants que d'évadés fiscaux. Par ailleurs, selon le Consulat, loin du cliché du riche Français et de sa villa belge, on constate plutôt une augmentation générale de la précarité parmi les Français en Belgique.

Tout le spectre de la population française est présent en Belgique, avec une très grande diversité de profils, des plus riches aux plus pauvres. Ces derniers étant bien plus nombreux que le chiffre présumé des évadés fiscaux.
Consulat général de France à Bruxelles

Néanmoins, les chiffres avancés par le Consulat restent de l'ordre de l'indication. L'inscription au Consulat n'étant pas obligatoire pour un ressortissant français s'installant en Belgique, ils ne peuvent être entièrement représentatifs. Selon le Consulat, le nombre de Français en Belgique pourrait en réalité représenter le double des 120.000 inscrits, c'est-à-dire entre 230.000 et 250.000 personnes. 

Belgique, pays de prédilection ? 

Ce qui est sûr, c'est que la Belgique a connu une explosion des arrivées françaises ces dernières années. Depuis 2007, une hausse de 50% des inscriptions au Consulat de France a été enregistrée.

Mais alors, pourquoi ? Plusieurs facteurs comme la langue, la proximité géographique, l'attrait des universités belges peuvent l'expliquer. Mais au delà ces ceux-ci, une autre piste est évoquée par le Consulat: celle de la mobilité de la précarité française. Qu'il s'agisse du Royaume-Uni, du Canada ou de la Belgique, il existe en effet un mouvement de Français moins favorisés vers ces pays. En définitive, la réalité est bien éloignée de l'image des richissimes évadés fiscaux Français trouvant refuge en Belgique.   

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés